Une occasion à saisir pour l’Optimum

Par stevenlafortune
Une occasion à saisir pour l’Optimum
L’Optimum a une occasion en or de racheter sa saison avec un calendrier favorable pour les cinq matchs à venir

VICTORIAVILLE. À cinq matchs de terminer sa deuxième campagne au sein du circuit senior AAA québécois, l’Optimum à une occasion rêvée de réaliser son objectif de début de saison.

Les Verts, installés au sixième rang avec 13 points, sont, au moment d’écrire ces lignes, à six points du quatrième échelon, détenu par Rimouski. D’ici la fin du calendrier régulier, ils bénéficieront d’un calendrier favorable, croisant le fer avec trois formations se trouvant derrière eux au classement, c’est-à-dire Lakeshore, les Braves d’Ahuntsic et Anjou.

Pour la troupe de Pascal Garneau, l’occasion se présente sur un plateau d’argent afin de s’extirper d’une torpeur qui dure depuis six rencontres, si on exclut la partie remportée par forfait contre Rivière-des-Prairies le mois dernier. Bien qu’il soit conscient que le moment est opportun pour empocher des points précieux au classement, le pilote estime que sa troupe a beaucoup à prouver sur le terrain, surtout au niveau de l’attaque.

«Il faut démontrer qu’on est prêt à aller à la guerre, ce qui va nous permettre de survivre au AAA l’an prochain. Si on aligne les contre-performances d’ici les prochaines semaines, ce sera difficile de rester en ligue élite», a-t-il convenu.

Ayant finalement trouvé le fond du filet au cours des deux dernières sorties, l’Optimum devra, selon ses dires, marquer au moins trois buts dans un duel pour retrouver un niveau de confiance. Présentement, l’équipe peine à dénicher des chances de marquer, et ce, par manque de créativité.

«On construit des jeux trop simples. On veut simplement retrouver notre attaquant en pointe, mais nos adversaires appliquent une double couverture, ce qui complique la tâche», a-t-il fait savoir.

Pour contrer ce problème, Garneau croit que ses protégés devront varier leurs attaques sur les flancs, en plus d’impliquer davantage les défenseurs lorsqu’ils entrent en zone adverse. Ainsi, il considère qu’ils auront une meilleure organisation offensive.

De plus, il espère qu’avec ce congé de deux semaines, qui aura permis de soigner les blessures et de décrocher du soccer dans une période plutôt sombre, ses joueurs seront d’aplomb pour affronter leur prochain opposant, qui ne sera nul autre que Rimouski.

«Les astres semblent alignés une fois de plus, puisque notre campagne ressemble étrangement à celle vécue l’an dernier. Si la tendance se maintient, on devra conclure l’année en force et ce sera une belle entrée en matière contre les représentants de Rimouski. Par contre, on ne prend rien à la légère, puisque lors de notre dernier duel, nos deux anciens Verts, Émile Dufour et Maxime Claveau, nous ont fait mal paraître», a-t-il relativisé.

Selon ses pronostics, tout le monde devrait être à son poste pour cet affrontement. Il aura lieu en terrain ennemi dimanche (27 juillet), à 14 h.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires