Rester en santé et devenir un joueur plus complet

Par ghyslainchauvette
Rester en santé et devenir un joueur plus complet
 (Photo www.tigresvictoriaville.com)

VICTORIAVILLE. Tommy Veilleux reconnaît qu’il doit éviter les blessures et améliorer certaines facettes de son jeu s’il espère convaincre les dirigeants des Predators de Nashville de lui consentir un premier contrat professionnel.

Au récent camp de développement de la formation, il a laissé une bonne impression au personnel d’entraîneurs. Il a notamment marqué deux buts dans les matchs simulés et il a, fidèle à sa réputation, joué avec énergie et distribué les coups d’épaule.

Les dirigeants des Predators apprécient sa fougue et son attitude. Ils veulent maintenant qu’il améliore ses qualités offensives. Dans cette optique, Veilleux espère convaincre Bruce Richardson de l’insérer, entre autres, en supériorité numérique.

Cette saison, sa quatrième dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, l’attaquant originaire de la Beauce s’estime prêt à accepter plus de responsabilités offensivement, tout en continuant de déranger l’adversaire. Pour bien jouer son rôle, il admet qu’il devra rester en santé, ce qui n’a pas été le cas l’an dernier.

Au cours de la dernière campagne, il a été limité à 17 rencontres durant le calendrier régulier en raison de blessures à l’épaule et au dos. Il a dit que la douleur est désormais derrière lui. Après l’élimination des Tigres face aux Voltigeurs de Drummondville, il s’est accordé plusieurs semaines de repos complet. Il n’a repris l’entraînement qu’au début du mois de juin. Cette pause, de son propre aveu, lui a été salutaire.

Il est maintenant au sommet de sa forme et prêt à connaître la saison espérée, une campagne qu’il juge fort importante. Après un arrêt au camp d’entraînement des Tigres, il se joindra à celui des Predators, où il compte faire sa marque et forcer la main des dirigeants dans l’espoir de soutirer un premier contrat.

Un «faible» pour Antoine Marcoux

Comme ses coéquipiers, Tommy Veilleux évoluera sous les ordres d’un nouvel entraîneur. Selon lui, la venue de Bruce Richardson s’avère positive, permettant à «tout le monde de vivre un nouveau départ».

Le pilote aura des décisions importantes à prendre dès le camp d’entraînement et il devra nommer, entre autres, un nouveau capitaine. Comme son coéquipier Gabriel Gagné, Veilleux estime que Tristan Pomerleau serait un bon choix.

Mais il dit avoir un «faible» pour Antoine Marcoux. «Il n’est arrivé qu’en deuxième moitié de saison, mais j’ai aimé son engagement et son attitude. Il est originaire de la région. C’est un joueur dédié et il a le logo de l’équipe tatoué sur le cœur», a-t-il fait valoir en terminant.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires