Les Tigres échappent une autre avance et la victoire

Par Zakary Mercier
Les Tigres échappent une autre avance et la victoire
(Photo : Denis Morin)

Les Tigres de Victoriaville concluaient leur semaine d’activités en rendant visite au Phoenix de Sherbrooke. Nathan Darveau obtenait le départ devant la cage de l’équipe. Tommy Montreuil, Alexandre Nadeau et Nikita Prishchepov n’étaient pas en uniforme.

C’est Raphael Blouin qui a brisé la glace en début de deuxième période. Loick Daigle a doublé l’avance des siens lors d’une échappée. En fin d’engagement, Justin Gill a réduit l’écart à un seul but. Exactement 15 secondes plus tard, Maxime Pellerin a complété une remise parfaite de Tommy Cormier pour redonner une priorité de deux buts aux Félins.

La troisième période fut l’affaire des locaux. Ils ont tiré profit du fait que Gabriel D’Aigle a dû venir en relève, à froid, à Nathan Darveau qui s’est blessé pour inscrire quatre buts sans riposte. Joe Fleming, Cole Huckins, Justin Gill et Ethan Gauthier en sont les hauteurs. Les Tigres se sont inclinés par la marque de 5 à 3.

Pour un second match consécutif, la formation victoriavilloise a échappé une avance de deux buts en troisième période pour ensuite baisser pavillon. « Nous étions en plein contrôle. Nous avons joué 40 minutes de façon incroyable face une des meilleures équipes de la ligue. La bonne nouvelle est que nous pouvons rivaliser avec eux. Nous y avons cru jusqu’à la fin, mais nous sommes responsables des buts que nous accordons. C’est décevant puisque ce n’est pas notre système qui a fait défaut, mais l’implication de certains joueurs sur certaines séquences », a expliqué l’entraîneur-chef Carl Mallette.

Le point tournant de la rencontre fut la blessure à Nathan Darveau. Cette dernière a changé le rythme du match et c’est le Phoenix qui en ont profité. Igor Mburanumwe n’a pas non plus terminé la rencontre. « Nous n’avons pas conclu le match avec le même alignement. Je n’attribue pas la défaite uniquement à ça, mais c’est certain que ça a eu un impact. Les blessures font partie du jeu, mais elles chamboulent le plan établi avant la rencontre. Gabriel D’Aigle n’est aucunement à blâmer, mais bien l’effort collectif qui a fait défaut. »

C’est tout de même une opportunité d’apprentissage pour l’équipe. « La leçon que je tire de nos deux derniers matchs, c’est que lorsque tu es une jeune équipe comme la nôtre, tu te dois de jouer 60 minutes. On doit être concentré de la première seconde à la dernière pour gagner. »

Les Tigres auront l’occasion de retrouver le chemin de la victoire, jeudi à 19 h, alors que les Eagles du Cap-Breton seront les visiteurs au Colisée Desjardins.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires