«Les gars n’y croyaient plus et c’est inadmissible»

Par valeriemaltais
«Les gars n’y croyaient plus et c’est inadmissible»
(Photo TC Media – Valérie Maltais)

Les Foreurs ont subi un quatrième revers consécutif jeudi soir aux mains des Tigres de Victoriaville qui, eux, alignaient une troisième victoire. Cette fois, Val-d’Or s’est inclinée 6 à 3.

Mario Durocher avait des craintes à donner le filet à Keven Bouchard un jour seulement après son retour d’un camp professionnel et, malheureusement, elles se sont concrétisées.

Devant se réajuster au rythme de la LHJMQ, le portier a été trompé sur le tout premier tir des visiteurs, à six secondes, puis sur le quatrième. Ses coéquipiers ont remonté la pente en enfilant trois buts consécutifs, mais les Tigres en ont ajouté deux autres avant la fin de la période. Puis, ils en ont inscrit un cinquième dans la troisième minute de jeu au deuxième tiers. Bouchard venait de terminer sa soirée de travail, au bout de 16 lancers.

«Je pense qu’il aimerait revoir ces rondelles-là, mais ce que je trouve intéressant, c’est qu’après (les deux premiers buts), nous sommes revenus dans le match, a commenté l’entraîneur valdorien. Ensuite, celui en deuxième période nous a scié les jambes et on a lâché. À la maison, on ne peut pas se permettre ça.

«(Nicolas) Aubé-Kubel s’est battu contre un gars de quatrième ligne. (Anthony) Beauregard a pris un 10 minutes pour avoir chialé. Il dit que non, mais c’est discutable. Et Fraser s’est fait sortir par un gars de 16 ans, alors qu’il n’avait rien à prouver», a énuméré Durocher sur ce qui l’a déplu en deuxième période.

Une fois rendu au dernier engagement et avec une avance de trois buts, les Tigres n’ont eu qu’à fermer le jeu. «Nous avons eu quelques tirs dangereux, mais dans leur attitude, les gars n’y croyaient plus et c’est inadmissible. On n’a pas donné un bon spectacle à nos fans», a de nouveau déploré l’entraîneur.

Une folle première période

Il y eu la mise au jeu, un tir et un but. La recrue de 16 ans, Félix Lauzon, a marqué son tout premier filet en carrière dans la LHJMQ avec seulement six secondes d’écoulées à la rencontre.

Le visiteur Gabriel Gagné a doublé la marque, puis le vert et or a ensuite ouvert la machine. D’abord avec Owen Bennington (5’10 » et 220 lbs) qui a jeté les gants devant Julien Proulx (6’5 » et 224 lbs).

Les locaux se sont ensuite portés en offensive. La rondelle a frappé un défenseur des Tigres avant de se faufiler à l’intérieur de la cage, permettant à Olivier Galipeau d’inscrire son équipe à la marque, à son premier match cette saison. Julien Gauthier a ensuite remis les pendules à l’heure en déviant le tir de la pointe de Jérémie Fraser, sur le tout premier jeu de puissance de la partie.

Le vert et or s’est presque aussitôt retrouvé à court d’un joueur, mais Anthony Beauregard a saisi la passe d’Olivier Desjardins avant de filer en échappée. L’attaquant a habilement déjoué le gardien Chase Marchand, donnant l’avantage aux Foreurs pour la première fois dans le match.

La réplique des visiteurs est venue moins d’une minute plus tard, lorsqu’Angelo Micelli a frappé une rondelle bondissante devant Bouchard.

Enfin, la troupe de Durocher s’est mise dans le pétrin en toute fin de période. Nathan Tremblay a été puni pour coup de bâton, puis 59 secondes plus tard, Galipeau le rejoignait pour la même faute. Samuel Blais a bondi sur une rondelle libre avec quelques secondes à écouler à la première punition, redonnant les devants aux Tigres, 4 à 3.

Aucun rythme en deuxième

Bouchard a cédé sa place à Étienne Montpetit à 3m22s lorsque Jordan Ty Fournier a donné une priorité de deux buts aux siens.

Nicolas Aubé-Kubel et Anthony Richard (4 min) ont pris la direction du cachot, offrant une double supériorité numérique pour deux minutes complètes à la troupe de Bruce Richardson. Le dernier n’était pas encore revenu au jeu qu’Aubé-Kubel y retournait pour s’être battu (5 min), contre Fournier. Même Beauregard s’est joint à eux parce que les arbitres ont jugé qu’il n’avait pas libéré la zone de combat. Cette punition a hypothéqué la deuxième ligne d’attaque des Foreurs pour… 10 minutes. La foule a bien fait entendre son mécontentement.

Question de continuer sur cette lancée, les Foreurs ont été pris avec trop de patineurs sur la glace avant la fin de la période. Bien installé sur le poteau droit de Montpetit, Yan-Pavel Laplante a creusé l’écart à trois buts. Les locaux n’auront dérangé le portier de Victoriaville seulement cinq fois dans cet engagement.

Statu quo en troisième

Les Foreurs ont été plus disciplinés en troisième, leur permettant de se porter en attaque. Bien qu’ils aient dominé les tirs 16 contre 2 (34-30 au final), Marchand a permis aux Tigres de garder leur avance. Le gardien adverse a terminé la rencontre avec 31 arrêts.

Les visiteurs ont complété la rencontre avec deux buts sur leurs huit jeux de puissance, tandis que le vert et or a produit un seul filet en quatre occasions. Venu en renfort à Bouchard, Montpetit a bien fait, n’accordant qu’un but en infériorité numérique sur 13 lancers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires