L’année de la dernière chance pour Hubert Labrie

L’année de la dernière chance pour Hubert Labrie
Hubert Labrie a paraphé une entente d'un an avec les Falcons de Springfield. Il est assuré de toucher un salaire de la Ligue américaine de hockey. À compter du 18 septembre

VICTORIAVILLE. La prochaine saison s’avère déterminante pour Hubert Labrie, du moins pour son avenir en Amérique du Nord. S’il n’obtient pas le succès espéré et qu’il n’est pas en mesure de s’attirer la sympathie des dirigeants, il prendra vraisemblablement la direction de l’Europe. C’est du moins ce qu’il a laissé entendre lors d’un bref entretien.

Le défenseur victoriavillois, qui a célébré son 23e anniversaire le 12 juillet dernier, vient de conclure une entente d’un an avec les Falcons de Springfield dans la Ligue américaine de hockey, club-école des Blue Jackets de Columbus.

Labrie a passé les trois dernières saisons au sein de l’organisation des Stars de Dallas. Au cours de la dernière campagne, il a soulevé la coupe Calder avec les Stars du Texas. Il a toutefois été un acteur de soutien dans les succès de l’équipe. Il a été rayé de l’alignement à plusieurs reprises. Il estime d’ailleurs ne pas avoir eu une «vraie chance» avec les Stars.

Il souhaite renverser la vapeur avec les Falcons. La présence de Toby Petersen, comme adjoint à l’entraîneur-chef, a certes favorisé sa venue à Springfield. Les deux hommes ont joué ensemble au cours de la dernière saison. Petersen a pris sa retraite à l’issue de la campagne avant d’accepter un poste au sein du personnel d’entraîneurs des Falcons.

L’objectif premier de Labrie est donc de s’établir parmi les défenseurs réguliers de l’équipe afin de disputer toute la campagne dans la Ligue américaine. S’il offre le rendement souhaité et qu’il gagne des points auprès de certains dirigeants, il espère poursuivre sa carrière en Amérique du Nord. Sans quoi, il envisage l’aventure européenne. «Je m’étais donné quatre ans pour faire ma place en Amérique du Nord. Je suis rendu là», a souligné l’ancien des Olympiques de Gatineau. (G.C.)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires