La direction des Tigres prête pour le repêchage

Par Zakary Mercier
La direction des Tigres prête pour le repêchage
Kevin Cloutier (Photo : www.lanouvelle.net)

Le repêchage 2022 de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) approche à grands pas. Les Tigres de Victoriaville possèdent 13 choix, dont la deuxième sélection au total.

L’attente tire à sa fin pour les 18 formations du circuit Courteau, alors que la séance de sélection sera présentée les 4 et 5 juillet de manière virtuelle. « Nous avons hâte que ça arrive puisque l’attente est très longue. Notre liste est faite, nos entrevues avec les joueurs ciblés le sont également. Toute l’organisation est prête pour ce repêchage », a assuré le directeur général des Tigres, Kevin Cloutier.

L’équipe aura la chance de parler au second rang au total. Le DG a déjà établi un plan concernant ce choix. « Il y a beaucoup de fébrilité entourant ce choix. Chaque fois que tu as l’occasion de piger parmi les trois premiers, tu le sais que ça va être un excellent joueur à court, moyen et long terme. Nous allons prendre le meilleur joueur disponible, peu importe la position. Je crois que c’est la chose à faire lorsque tu as un choix aussi élevé. »

Comme c’est le cas depuis les dernières années, la menace américaine plane parmi les meilleurs espoirs. Cependant, seul Sacha Boisvert, qui est répertorié au troisième rang par le Centre de soutien au recrutement, aurait fait clairement savoir ses intentions à toutes les équipes d’emprunter la route des États-Unis. « Je veux repêcher un joueur qui veut jouer pour les Tigres de Victoriaville. Je ne commencerai pas à me battre avec quelqu’un qui, à la base, n’a pas d’intérêt à venir chez nous. La réputation et le respect sont très grands présentement envers notre organisation, alors aucun autre joueur ne m’a indiqué qu’il ne voulait pas faire partie de notre grande famille. »

Même si le marché des transactions s’ouvrira officiellement le 2 juillet, le téléphone du DG sonne déjà. Sa grande banque de choix est attrayante pour les autres formations. « La longue attente fait qu’il y a plus de pourparlers. Je m’attends à plusieurs mouvements intéressants aux quatre coins de la ligue. Nos nombreux choix me donnent de la marge de manoeuvre. J’ai reçu quelques appels, notamment pour la seconde sélection au total. Pour moi, elle a une énorme valeur puisque c’est notre propre choix que nous avons décidé de conserver dans notre quête vers la coupe du Président. Disons que nous sommes extrêmement heureux de l’avoir en notre possession », a mentionné Cloutier.

« Je travaille présentement sur quelques dossiers. Nous avons perdu beaucoup de mises en jeu l’an dernier, alors c’est une position que j’aimerais améliorer. Même chose du côté des joueurs de 20 ans. Mon travail est de m’assurer que nous allons pouvoir compter sur trois hockeyeurs de qualité pour débuter la prochaine saison », a-t-il ajouté. 

Nicolas Daigle et Massimo Siciliano sont présentement suspendus indéfiniment par la LHJMQ. Si la suspension est levée, les deux pourraient être admissibles à revenir avec l’équipe comme joueurs de 20 ans. Cloutier est loin de se fier à un tel scénario. « Si un jour la ligue lève la suspension, nous réévaluerons le tout. Sinon, nous suivons le plan qui est en place. »

Le repêchage européen et américain 

C’est le 1er juillet qu’aura lieu le repêchage des joueurs européens de la Ligue canadienne de hockey (LCH). En raison de leur classement lors de la dernière campagne, les Félins possèdent le sixième choix au total. Après mûre réflexion, l’organisation n’utilisera pas cette sélection et conservera son duo d’attaquants russes composé de Nikita Prischepov et d’Egor Goriunov. « L’adaptation est faite de leur côté. Ils sont heureux ici et passeront tout l’été à s’entraîner à Victoriaville. Ce sont deux gros bonshommes qui ont terminé au deuxième et troisième rang de notre équipe au niveau du nombre de mises en échec, derrière Jérémy Michaud qui ne sera pas de retour. Ils seront donc très importants pour notre équipe dans cet aspect-là. Le potentiel est bien présent et nous voulons travailler avec eux pour les développer. En plus, sans les joueurs russes et biélorusses qui sont bannis cette année, ça complique encore un dossier qui l’est déjà à la base. »

Un repêchage des joueurs américains est également tenu à la suite des 14 rondes de la séance de sélection. Le nombre de joueurs provenant du pays de l’Oncle Sam qui font le saut dans le circuit Courteau est toutefois en chute libre. Depuis son entrée en poste, le manitou de la formation victoriavilloise n’a jamais été en mesure d’en attirer un. « Le taux de joueurs qui se présentent est extrêmement faible. Le territoire restreint que nous avons n’aide certainement pas. Ce n’est vraiment pas un repêchage évident. Nous établissons une liste de joueurs qui pourraient être tentés de jouer chez nous. Même les grands marchés de la ligue ne réussissent plus à en attire, alors c’est un dossier très difficile. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Fremich
Fremich
3 mois

Une période plutôt stressante pour M. Cloutier. Mais avec ses années d’expérience, il devrait bien s’en sortir. La seule question: «il n’a pas l’habitude de posséder autant de choix».