Des troisièmes périodes coûteuses pour les Tigres

Par Zakary Mercier
Des troisièmes périodes coûteuses pour les Tigres
Tigres de Victoriaville (Photo : Denis Morin)

Les Tigres de Victoriaville se sont butés à des adversaires coriaces cette semaine. Sur leurs trois rencontres au programme, ils ont échappé deux fois des avances de deux buts ainsi que la victoire.

Leur semaine avait pourtant très bien débuté avec une éclatante victoire de 6 à 1 face aux Saguenéens de Chicoutimi. Il s’agissait à ce moment d’un sixième gain à leurs sept dernières sorties. « Nous jouons vraiment de la bonne façon soir après soir et ça m’impressionne. Mon groupe de leaders a retenu mon attention alors qu’ils ont montré le chemin et les jeunes embarquent », a souligné l’entraîneur-chef Carl Mallette après le duel.

Le premier trio composé de Maxime Pellerin, Tommy Cormier et Thomas Belgarde s’est éclaté en récoltant un total de 11 points. Belgarde a excellé au cercle des mises en jeu, remportant 12 d’entre elles en 14 occasions. « L’unité a été dominante et elle a fait la différence dans le match », a reconnu l’entraîneur.

Le jeu de puissance des Félins a été très efficace avec des buts en trois occasions. « Ça prend cinq joueurs sur la même page pour avoir du succès et c’est exactement ce que nous avons présentement. Nous bougeons la rondelle rapidement et nous prenons des lancers au bon moment. »

Cormier a hanté son ancienne formation en inscrivant son premier tour du chapeau en carrière dans le circuit Courteau. « La chimie est excellente présentement sur notre trio. Ça fait vraiment du bien de marquer trois buts. Ça faisait longtemps que je n’avais pas vécu ça. De la faire contre mon ancienne équipe, c’est encore mieux. »

Les Victoriavillois se sont ensuite dirigés vers Gatineau pour y affronter les Olympiques. Les Tigres ont laissé filer une avance de 3 à 1 avec 10 minutes à faire au match pour finalement s’incliner en tirs de barrage. La déception était vive chez les visiteurs. « Nous avons fait ce qu’il fallait pour gagner ce match-là. Nous nous sommes présentés et nous avons travaillé. Les Olympiques étaient prêts et ont bien joué, mais nous avons joué de la bonne façon », a indiqué Mallette. 

Ce duel était l’occasion pour les jeunes Tigres de se mesurer à une équipe à maturité et le constat a été positif. « Je n’ai pas senti mes joueurs complexés. Nous avons joué pour gagner et non pas pour les regarder. C’est un gros point sur la route, mais nous sommes déçus d’avoir laissé filer le deuxième. Je suis content de voir que les joueurs haïssent perdre. » 

Nathan Darveau a été spectaculaire devant son filet avec 36 arrêts sur les 40 tirs dirigés vers lui. « Il a été de loin le meilleur joueur sur la patinoire et nous aurions vraiment aimé remporter la rencontre pour lui. »

La troupe de Carl Mallette avait l’occasion de venger ce revers alors qu’elle visitait le Phoenix à Sherbrooke dimanche. Le scénario s’est toutefois répété. Les Tigres ont échappé une avance de deux buts en troisième période et se sont avoués vaincus par la marque de 5 à 3. « Nous étions en plein contrôle. Nous avons joué 40 minutes de façon incroyable face à l’une des meilleures équipes de la ligue. La bonne nouvelle est que nous pouvons rivaliser avec eux. Nous y avons cru jusqu’à la fin, mais nous sommes responsables des buts que nous accordons. C’est décevant puisque ce n’est pas notre système qui a fait défaut, mais l’implication de certains joueurs sur certaines séquences », a analysé l’entraîneur. 

Le point de bascule de la rencontre a été la blessure à Nathan Darveau. Cette dernière a changé le rythme du match et c’est le Phoenix qui en a profité. Igor Mburanumwe n’a pas non plus terminé la rencontre. » Nous n’avons pas conclu le match avec le même alignement. Je n’attribue pas la défaite uniquement à ça, mais c’est certain que ça a eu un impact. Les blessures font partie du jeu, mais elles chamboulent le plan établi avant la rencontre. Gabriel D’Aigle n’est aucunement à blâmer, mais bien l’effort collectif qui a fait défaut », a insisté Mallette.  

Les deux derniers duels ont néanmoins été une occasion d’apprentissage pour la formation des Bois-Francs. « La leçon que je tire de nos deux nos matchs face à Gatineau et Sherbrooke, c’est que lorsque tu es une jeune équipe comme la nôtre, tu te dois de jouer 60 minutes. On doit être concentré de la première seconde à la dernière pour gagner. Nous savons ce que nous allons devoir travailler. »

Alexandre Nadeau et Nikita Prishchepov n’ont pas terminé la rencontre face aux Olympiques, tandis que Nathan Darveau et Igor Mburanumwe sont tombés au combat face au Phoenix. Selon Mallette, à première vue, aucune blessure ne semble trop grave. Plus de détails suivront au cours des prochains jours. « Ce sont des joueurs clés à certaines positions qui sont utilisés dans certains moments importants. La bonne nouvelle est qu’aucune blessure ne semble trop sérieuse. »

Les Tigres seront à nouveau en action à trois reprises cette semaine. Jeudi à 19 h, les Eagles du Cap-Breton seront de passage au Colisée Desjardins. Les Victoriavillois rendront ensuite visite aux Saguenéens de Chicoutimi, samedi, et au Drakkar de Baie-Comeau, dimanche. Les deux duels débuteront à 16 h.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Fremich
Fremich
1 mois

C’est souvent le problème des jeunes équipes. Les Tigres sont en apprentissage. Il y en aura d’autes défaites comme celle-là.