Défi mondial des moins de 17 ans : une expérience enrichissante pour Mallette et D’Aigle 

Par Zakary Mercier
Défi mondial des moins de 17 ans : une expérience enrichissante pour Mallette et D’Aigle 
Gabriel D'Aigle et Carl Mallette (Photo : www.lanouvelle.net)

Le gardien de but Gabriel D’Aigle et l’entraîneur-chef des Tigres de Victoriaville Carl Mallette sont de retour à l’entraînement après avoir participé au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans. Même s’ils n’ont pu mettre la main sur la médaille d’or, les deux représentants des Félins ont grandement apprécié leur séjour avec Hockey Canada.

Agissant à titre d’entraîneur-adjoint d’Équipe Canada Noirs, Mallette était heureux d’à nouveau pouvoir représenter son pays. Il s’agissait de sa première expérience derrière le banc, lui qui avait déjà pris part à l’événement en tant que joueur. « C’était vraiment le fun. Ça me rappelait de bons vieux souvenirs. C’est toujours un privilège de travailler avec des joueurs et des entraîneurs élites. Sans vouloir tout changer, je suis revenu avec plusieurs idées que j’aimerais implanter à Victoriaville. »

Sa formation s’est inclinée par la marque de 7 à 1 lors du match pour la médaille de bronze. Pour lui, ça demeure une réussite considérant le fait que le Canada était divisé en trois équipes, comparativement à tous les autres pays. « Les dirigeants nous ont dit à quel point ils étaient fiers. Ce n’est vraiment pas évident d’atteindre la ronde des médailles avec trois équipes. C’est une défaite un peu amère, mais nous revenons la tête haute. »

Du côté de Gabriel D’Aigle et d’Équipe Canada Rouges, les choses se sont un peu mieux déroulées. Ils ont atteint le match ultime, mais ont reçu une correction de 11-3 de la part les États-Unis qui ont connu un parcours parfait. « C’était un excellent défi pour moi d’affronter les meilleurs joueurs au monde de mon groupe d’âge. Il y a eu des hauts et des bas, mais nous avons atteint la finale. C’est plus que j’espérais à mon arrivée », a relaté le Sorelois.  

Malgré la défaite, il a été nommé le gardien de but par excellence du tournoi. « Je ne m’attendais vraiment pas à ça avec les statistiques que j’ai eues. C’est tout même très flatteur de recevoir un tel honneur. »

La barrière de la langue a freiné un peu le côté social, mais le hockeyeur de 15 ans retient énormément de positif de son séjour dans l’Ouest. « Je n’ai pratiquement pas parlé pendant deux semaines puisque mon anglais n’est pas très bon. J’ai quand même eu beaucoup de plaisir. Nous étions vraiment traités comme des professionnels, alors j’ai adoré mon expérience globale », a-t-il dit. 

D’Aigle a notamment partagé la glace avec la jeune sensation Micheal Mesa. Ce dernier a reçu le statut de joueur exceptionnel dans la Ligue de hockey de l’Ontario (OHL) et connaît un début de saison exceptionnel avec 17 points en 13 matchs. « On voyait qu’il était l’un des meilleurs joueurs du tournoi, malgré son jeune âge. Il est capable de tout faire sur la patinoire. Je ne serais vraiment pas surpris qu’il soit un premier choix au total dans la LNH. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires