Coupe Canada Sani Marc : Tubb, d’un bout à l’autre!

Par stevenlafortune

VICTORIAVILLE. Oliver Tubb a offert un spectacle grandiose lors de l’édition 2014 de la Coupe Canada Sani Marc, au Club de golf Victoriaville. Le Britanno-Colombien a établi un record du parcours, terminant la compétition avec un score de -23.

Jumelé avec les deux précédents champions, Greg Machtaler (2013) et Bryn Parry (2011, 2012), il s’est avancé seul au fanion du 18e, sous les applaudissements nourris des spectateurs. Manquant l’oiselet de peu, il a reçu une bonne douche de bière de la part de ses compagnons de jeu après le roulé qui confirmait sa suprématie.

«C’est incroyable, je suis sans mots, a déclaré le vainqueur, plus riche de 30 000 $. Cette victoire est le fruit de sept années de durs labeurs. J’ai pris part à beaucoup de tournois depuis le début de ma carrière, mais c’est de loin mon plus bel accomplissement.»

Au final, il aura calé huit oiselets et commis un boguey au 8e pour remettre une carte de 65 (-7), pour terminer avec un total de 265 coups en 72 trous. Il aura mené d’un bout à l’autre le tournoi sans jamais être inquiété, ce qui est rare dans ce sport.

Son fait d’armes est d’autant plus incroyable puisqu’aucun golfeur n’estimait, au terme de ce tournoi, que quelqu’un pouvait descendre sous la barre du -20. Même le principal intéressé a indiqué qu’il n’y croyait pas au départ.

«Si quelqu’un m’avait dit que j’aurais battu le record du parcours, je lui aurais dit qu’il n’y aurait aucune chance. En parlant avec Greg (Machtaler, le détenteur du record à -21), on se demandait même comment il avait obtenu un tel pointage l’an dernier», a-t-il fait savoir.

Tubb a entrepris sa ronde en lion avec deux oiselets sur les deux premiers trous et c’est au 16e, alors qu’il venait de retrancher un coup pour la huitième fois de la journée, qu’il a commencé à y croire. Il a d’ailleurs mentionné que c’est sur ce vert qu’il a connu son moment le plus excitant.

«Le fait de bien commencé m’a permis de me calmer pour le reste de ma ronde. Mon plan était de me laisser de la marge de manœuvre et c’est ce que j’ai accompli. Quand Bryn a réussi deux aigles consécutifs, je m’étais dit que si je calais un oiselet, il pouvait faire ce qu’il voulait», a-t-il complété.

Le nouveau champion, qui venait de remporter il y a quelques semaines le BC Assistant Championship devant Parry, qui est également son patron, a conclu en remerciant le comité organisateur ainsi que les bénévoles pour une semaine de rêve, tout en affirmant qu’il sera de retour l’an prochain pour défendre son titre.

Ayant mis la main sur la plus imposante bourse de la PGA au Canada, Oliver Tubb n’a pas caché que les 30 000 $ qu’il venait d’empocher lui permettront de donner un peu plus de liberté à sa femme, puisqu’il est à présent papa d’un garçon de six semaines. «C’est tellement difficile d’être professionnel au Canada, car les bourses ne sont pas imposantes et le niveau de golf est tellement élevé. Avec ce chèque, non seulement il permettra de payer quelques dettes, mais je vais pouvoir également me concentrer sur mon nouveau rôle de père», a commenté le Britanno-Colombien.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires