« Ce sera mercredi notre dernier match! » 

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
« Ce sera mercredi notre dernier match! » 
Les sourires étaient présents chez les Cataractes à quelques heures de la demi-finale. (Photo : Vincent Éthier LCH)

La confiance règne chez les Cataractes de Shawinigan et les sourires présents lors de l’entraînement matinal à quelques heures de la demi-finale contre les Bulldogs d’Hamilton en témoignent. La défaite de samedi contre les Sea Dogs et l’écroulement à partir de la deuxième période semblent être du passé. 

L’entraîneur des Cataractes Daniel Renaud a confirmé qu’Antoine Coulombe allait être devant le filet pour cette demi-finale, et qu’il n’y a aucun changement à l’alignement, outre Lorenzo Canonica qui prendra la place de Pierrick Dubé sur la première unité en avantage numérique.

« Le moral est bon, on est en demi-finale du tournoi de la coupe Memorial, affirme l’entraîneur Renaud. C’est une belle occasion devant nous. Il y a toujours des leçons à tirer après une victoire ou une défaite. Ça fait 87 fois qu’on fait ça cette saison. On a encore tiré des leçons de la première, mais surtout de la deuxième période, à savoir comment on a géré l’émotion et l’indiscipline. Les leçons sont tirées et on est prêts pour la game de ce soir. On a tellement eu de bons meetings qui venaient des joueurs, et non des coachs. Les joueurs sont conscients de ce qui s’est passé. On ne revivra pas le même scénario ce soir. »

Quel est le sentiment d’Olivier Nadeau à quelques heures de ce qui pourrait être le dernier match d’un groupe qui a évolué ensemble depuis qu’ils ont 16 ans? « Personnellement, je ne pense pas que ce sera notre dernier, ça va être mercredi notre dernier match! Il nous en reste encore deux et on profite du moment. »

« On est excité et on est confiant, on a eu de bons meetings et on est prêt, poursuit Nadeau. Après le match de samedi, on s’est dit qu’on a déjà passé par là, et on savait comment faire pour s’en remettre. On va devoir gérer les rondelles et avoir un bon échec avant ce soir. Ils (Bulldogs) relancent vite et ils ont du talent offensif. Il faut éviter de donner des surnombres. »

Un tout autre son de cloche pour le capitaine Mavrik Bourque. « C’est une game comme une autre, c’est le mindset qu’il faut avoir. Il faut être prêt, mais en même temps ne pas se mettre trop de pression. »

Est-ce que Mavrik a en tête ce qui pourrait être son dernier match junior. « Non, aucunement », indique-t-il sèchement. « Pour être honnête, je ne pense pas à ça de mon côté. La dernière fois que je me suis dit que ça pouvait être mon dernier match, je me suis mis trop de pression. Le scénario contre les Remparts va me servir pour ce soir. »

À 20 ans, Pierrick Dubé indique qu’il va se servir de la motivation de ce qui pourrait être son dernier match pour tout donner sur la glace. « On est excité. Une demi-finale de la coupe Memorial, ce n’est pas donné à tout le monde. On a vécu des moments d’adversité comme ça, on sait à quoi s’attendre. On est nerveux un peu, mais ce sera de l’excitation au moment de la game. Même si je disais que je ne pense pas que ça pourrait être mon dernier match, c’est toujours dans un coin de la tête. Ça fait toujours partie de l’équation, c’est à ce moment qu’on doit sortir notre meilleur match. C’est une motivation supplémentaire, tu ne veux pas que ta carrière junior se termine sur une défaite. On veut tout laisser sur la glace. »

Chez les Bulldogs, il règne aussi un sentiment de confiance avant cette demi-finale contre les Cataractes. « On est où on veut être. Ça sera une belle occasion pour nous, et ces jeunes travaillent pour ça depuis 10 mois maintenant, exprime l’entraîneur Jay McKee. Malgré ce long chemin, les gars ne sont pas trop fatigués, ils avaient l’air énergisés. Ils parlaient tous des bons moments qu’ils ont eus ensemble toute la saison. On va s’amuser ce soir. Ils (Cataractes) ont une équipe rapide avec des joueurs talentueux offensivement. Il n’y a pas beaucoup de trous dans leur alignement et ils sont bien coachés avec une bonne structure. On ne peut pas se permettre d’écoper de sept punitions comme la dernière rencontre contre eux. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires