7500 $… pour cinq achigans!

Par benoitplamondon
7500 $… pour cinq achigans!

VICTORIAVILLE. Les Bois-Francs, ni même le Centre-du-Québec, ne sont pas reconnus pour l’abondance de leurs plans d’eau pour la pratique de la pêche sportive.

Malgré tout, ça n’a pas empêché le Victoriavillois Anthony Arseneault et son acolyte Marc-André Jalbert de devenir deux des meilleurs pêcheurs de la province.

À preuve, le week-end dernier, ils ont remporté le Super Challenge de la Mauricie. Ils ont touché une bourse de 7500 $, en plus de prendre une option sur le grand prix. Les cinq prises qu’ils ont ramenées au quai, des achigans vivants puisés près de Sorel, totalisaient 17,51 livres. Ce fut suffisant pour remporter la compétition chez les professionnels. Près de 300 participants lorgnaient les grands honneurs de cette tranche du circuit de l’Est du Canada, tenue à Batiscan, en Mauricie.

Il faut dire que leur saison va bon train. Au cours du dernier mois seulement, ils ont mis la main sur plus de 11 000 $ en bourses. Tous les week-ends, ou presque, ils prennent part à une compétition du genre. «Mes amis disent que je suis fou!», lance-t-il.

Le week-end prochain, les Victoriavillois seront du côté de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix, sur la rivière Richelieu, afin de prendre part au prochain tournoi Pro 150 Max du circuit Pro Bass Canada. En huit heures de pêche, ils devront une fois de plus capturer les cinq plus grosses prises possible.

Ces compétitions ne sont pas sans embûches. Les pêcheurs doivent être bien préparés et connaître les plans d’eau. «À Batiscan, par exemple, on a parcouru 87 kilomètres avec notre embarcation pour se rendre près de Sorel», a-t-il expliqué.

Arseneault participe à de nombreuses compétitions depuis plus de cinq ans. «Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours été passionné par la pêche. Je la pratique de huit à neuf mois par année. De la fin mars à la mi-décembre, je me rends également en Floride pour pêcher», a-t-il expliqué.

Si l’achigan s’avère la prise de prédilection lors des compétitions, Arseneault taquine également la truite grise, le doré et la ouananiche à ses heures. Il participe à des tournois de pêche un peu partout au Canada et parfois aux États-Unis.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires