Wilfried Nancy perçoit de façon positive l’entente entre la MLS et Apple TV

Michel Lamarche, La Presse Canadienne
Wilfried Nancy perçoit de façon positive l’entente entre la MLS et Apple TV

MONTRÉAL — À compter de 2023, la Major League Soccer va s’aventurer sur un tout nouveau terrain en matière de marketing et de visibilité à la suite de la lucrative entente intervenue avec Apple TV, annoncée mardi. Une entente qui, au premier abord, plaît à l’entraîneur-chef du CF Montréal, Wilfried Nancy.

«De nature, j’aime tout ce qui est créativité. Donc, j’aime ça. C’est un projet intéressant. Ça sort un peu de l’ordinaire», a d’abord déclaré Nancy en réponse à la première question qui lui a été posée jeudi à l’occasion de sa première rencontre officielle avec les journalistes montréalais depuis le 28 mai dernier.

«Il y a une nouvelle génération. Je vois mon fils qui est un ‘p’tit cul’, il a cinq ans et il maîtrise déjà le iPad et tout ça. C’est une nouvelle clientèle qui va peut-être arriver, et l’ancienne clientèle va devoir s’ajuster. Ce sera mondial aussi. Moi, je suis pour ça dans le sens que c’est l’évolution de la vie», a-t-il ajouté.

Le pacte annoncé mardi s’échelonnera sur une période de 10 ans et rapportera à la MLS la rondelette somme de 250 M$ par année, selon diverses sources médiatiques.

Le communiqué officiel de la ligue précise que Apple TV deviendra la destination exclusive pour visionner chaque partie de la MLS en direct dès la saison prochaine, ce qui signifierait donc la fin de la diffusion de matchs à la télévision conventionnelle.

Si un tel scénario devait se concrétiser, reste à voir quelles seront les répercussions pour un marché comme celui de Montréal, où des efforts sont en cours pour regagner la pertinence que l’organisation y a déjà eue et se rapprocher de son public.

«Ç’a été bien reçu au niveau du club, même s’il n’avait pas le choix, a estimé Nancy au sujet de l’entente. On verra. Vous savez, tout ce qui est nouveau dérange un peu, et après, il faut toujours un petit temps pour s’ajuster. Après, au bout de quelque temps, on se dit que c’était une bonne idée. On va rester positif.»

Un pas vers la stabilité

La dernière période d’inactivité du CF Montréal a été marquée par une autre nouvelle d’importance, celle de l’entente «à durée indéterminée» intervenue avec le directeur sportif Olivier Renard.

«Comme je l’ai dit précédemment, le président, Gabriel Gervais, voulait avoir de la stabilité. Pour avoir du succès, il faut avoir une vision sur le long terme. Pour avoir une vision sur le long terme, c’est un processus. Et pour mettre le processus en place, il faut des personnes qui soient là et qui ont le temps de mettre les choses en place», a noté l’entraîneur-chef du CF Montréal.

Nancy a été l’homme de confiance de Renard lorsque ce dernier a dû réagir à la démission de Thierry Henry peu de temps avant le début de la saison 2021. De toute évidence, les liens entre les deux hommes sont solides, mais Nancy ne se sent pas plus en sécurité dans son rôle à cause de l’entente intervenue entre Renard et le CF Montréal.

«Rien n’est sécurisé. Vous savez ma situation; je me classe sur le terrain. Ce que je veux, c’est que mon équipe joue de la façon dont j’ai envie qu’elle joue. L’avantage que j’ai, c’est que Olivier est d’accord avec moi au niveau du concept de jeu, de ma philosophie.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires