NBA: à l’approche de la saison, les Raptors misent sur la continuité

Lori Ewing, La Presse Canadienne
NBA: à l’approche de la saison, les Raptors misent sur la continuité

TORONTO — Au même moment l’an dernier, il y avait de l’incertitude chez les Raptors.

Kyle Lowry n’était plus là et Scottie Barnes n’avait pas fait ses preuves.

On se demandait aussi qui allait jouer comme centre.

Un an plus tard, la continuité était le mot du jour, lors de la journée des médias du club torontois.

«Nous n’avions pas formé notre identité, a dit l’entraîneur Nick Nurse. Mais une fois qu’on l’a établie, nous avons joué du bon basket la plupart du temps. 

«Nous savons beaucoup mieux qui nous sommes, par rapport au même point l’an dernier.»

Toronto a montré une fiche de 48-34 avant d’être éliminé au premier tour, par les Sixers. Barnes a été nommé la recrue de l’année dans la NBA.

Le club n’a pas fait grand bruit durant la saison morte et 14 joueurs sont de retour, dont les Montréalais Chris Boucher et Khem Birch.

«Nous nous sommes engagés à grandir, a dit le président de l’équipe, Masai Ujiri. Nous sommes encore une jeune équipe qui grandit.

«Nous avons de jeunes vétérans en Freddy (VanVleet), Pascal (Siakam) et O.G. (Anunoby). 

«Nous voulons gagner et nos attentes le reflètent, mais nous avons toujours mis de l’avant la patience. Nous voulons continuer de nous développer et voir où ça nous mènera.»

Nurse compte diminuer la charge de travail de VanVleet, co-meneur de la ligue pour les minutes par match la saison dernière, avec 37,9 – dans l’impasse avec Siakam.

VanVleet a montré un leadership exemplaire, prenant la place de Lowry.

L’athlète de 28 ans en a toutefois payé le prix physiquement – il était déjà diminué avant que débutent les séries.

«L’adrénaline et la poussée (en équipe) pour être en bonne posture pour les série, ç’a fait que je n’ai pas écouté mon corps autant que j’aurais dû, a dit VanVleet, qui a pris part au match des étoiles pour la première fois de sa carrière.

«J’ai dû voir le médecin et j’ai dû faire des changements pour prendre de la force. Je me sens très bien en ce moment.» 

Le polyvalent Barnes a fourni en moyenne 15,3 points, 7,5 rebonds et 3,5 passes par match.

«Un joueur du futur, a dit Ujiri. Je ne sais pas comment le décrire. Je ne sais pas à quelle position il joue. Il joue au basket, tout simplement. Et il le fait de façon incroyable.»

La journée des médias se tenait au chic Hotel X, non loin du complexe d’entraînement de l’équipe. Les Raptors devaient ensuite s’envoler pour Victoria en Colombie-Britannique, pour y tenir un camp de quatre jours.

Le club va disputer des matches préparatoires à Edmonton et Montréal, les 2 et 14 octobre (le Jazz en Alberta, les Celtics au Québec).

Les Raptors auront aussi des matches hors-concours le 5 octobre à Boston, le 7 octobre à Houston ainsi que le 9 octobre à Toronto, contre Chicago.

Leur saison régulière va débuter le 19 octobre à la maison, face aux Cavaliers de Cleveland.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires