Quels sont les symptômes d’un déficit en testostérone?

Publireportage
Quels sont les symptômes d’un déficit en testostérone?

La baisse de testostérone est l’un des effets naturels de l’âge chez l’homme. Elle entraîne l’andropause, un phénomène qui est parfois comparé à la ménopause vécue par les femmes, mais qui en diffère à plusieurs égards. Contrairement à son pendant féminin, l’andropause est entre autres un processus long et progressif qui se manifestera tout au long du vieillissement. Le moment où apparaissent les premiers symptômes varie d’un individu à l’autre, mais la quarantaine en marque généralement le coup d’envoi. Voici quelques signes indicateurs auxquels vous pouvez vous attendre : 

Les symptômes psychologiques

La testostérone contribue au bien-être général en prévenant la dépression et la fatigue, notamment. À mesure que sa production diminue, l’homme est donc plus susceptible d’éprouver une baisse d’énergie, de manquer de motivation et de connaître des épisodes dépressifs. Il est aussi plus enclin aux sautes d’humeur et aux troubles comportementaux. L’andropause n’est ainsi pas étrangère à la fameuse « crise de la quarantaine » et au « démon du midi », deux phénomènes courants chez les hommes qui, entre 40 et 60 ans, expérimentent des bouleversements intérieurs et des remises en question majeures.

Le médecin dispose de différents outils afin de déterminer si des changements hormonaux sont à l’origine des symptômes que vous ressentez. Après que vous aurez rempli un questionnaire permettant de dresser la liste de vos symptômes, un examen pourra être fait pour évaluer différentes caractéristiques physiques telles que la masse musculaire ou la taille des testicules. En dernier lieu, un prélèvement sanguin sera réalisé, ce qui permettra au laboratoire de confirmer ou d’infirmer l’hypothèse d’un déficit en testostérone.

Aux Cliniques Marois, urologue privé à Montréal, vous pouvez vous faire prescrire un traitement substitutif à la testostérone qui permettra de contrecarrer ces symptômes et de jouir d’une meilleure qualité de vie. Au préalable, il sera toutefois important d’évaluer si des maladies, des médicaments ou d’autres facteurs sont à l’origine de votre déficit hormonal. Le cas échéant, des voies alternatives pourraient améliorer, voire corriger la situation.

Les symptômes physiologiques

La baisse de testostérone peut avoir un impact sur la qualité du sommeil et affecter la concentration et la mémoire. À l’instar de la ménopause, elle peut également occasionner des bouffées de chaleur chez certains. Elle contribue aussi à une réduction de la masse musculaire et osseuse, ainsi qu’à une augmentation des tissus adipeux. Maintenir une bonne forme et un poids santé requiert donc plus d’efforts lorsque l’andropause bat son plein. Qui plus est, le ratio testostérone/œstrogène dans l’organisme est modifié et le développement des seins s’en trouve ainsi favorisé, affectant encore davantage la silhouette de l’homme vieillissant.

Enfin, l’andropause est couramment accompagnée d’un affaiblissement de la libido et de la fonction érectile, ce qui incitera plusieurs à consulter un médecin et à envisager une thérapie de remplacement de la testostérone.

Si vous vous reconnaissez dans les divers symptômes décrits précédemment, discutez-en avec un professionnel des Cliniques Marois, qui comptent trois bureaux pour couvrir l’ensemble du Québec. Celui-ci pourra établir un diagnostic et, au besoin, vous offrir un traitement approprié qui permettra d’améliorer votre qualité de vie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires