Pour mettre fin à la guerre

Pour mettre fin à la guerre
Opinion-lettre ouverte-tribune libre (Photo : archives)

Il existe une façon de mettre rapidement un terme à la guerre en Ukraine. Elle consiste à s’engager à ne pas inclure l’Ukraine dans l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), cette dangereuse alliance militaire du temps de la guerre froide entièrement contrôlée par les États-Unis. 

Il est en effet simpliste d’expliquer les horreurs en cours par les ambitions territoriales du président russe. Elles s’expliquent bien plutôt dans un geste de défense à l’endroit des États-Unis, première puissance mondiale, qui vise par cette adhésion à installer en Ukraine des missiles à quelques minutes de portée de Moscou et à porter un dur coup à son économie.

Comme le rappelait récemment le géographe Yves Mercil, nous devons tenir compte, dans ce conflit, de l’importance géostratégique des mers Noire et d’Azov pour la Russie. Par son accès à la Méditerranée par les détroits turcs du Bosphore et des Dardanelles, cette mer intérieure est cruciale pour son économie et sa sécurité… et la présence militaire de l’OTAN dans ses eaux représenterait nécessairement pour elle une menace directe et permanente. 

Si nous avons effectivement à coeur le sort des Ukrainiens (comme nous devrions aussi avoir à coeur celui des Yéménites, des Palestiniens et des Somaliens, bombardés, eux aussi), nous devons convaincre le plus rapidement possible le gouvernement Trudeau et avec lui ses homologues européens de contraindre les États-Unis de satisfaire cette demande fort raisonnable de ne plus inciter ou contraindre l’Ukraine à se joindre à l’OTAN. 

Une désescalade est nécessaire et elle est à ce prix… tout de même fort raisonnable!

Bruno Marquis, 

Gatineau

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jacques Lemay
Jacques Lemay
5 mois

donc M. Marquis, vous donnez raison à Poutine de massacrer tout un peuple et vous dites comme le détraqué à Trump que les Etats-Unis ont tout provoqué ce qui arrive, bravo à vous, nouveau résident de la Russie bientôt.

Etienne Bergeron
Etienne Bergeron
5 mois

Vous croyez sincèrement que ce sera assez? Et pour la Finlande, la Suède, la Moldavie ou la Géorgie? Je suis d’accord sur le fond mais je me demande si ce sera suffisant. Putin demande maintenant de reculer jusqu’en Allemagne. Ce serait raisonnable selon vous?

Ezeckiel
Ezeckiel
5 mois

Vous voulez que le Canada contraigne les USA? Rien que ça?
Le bout qui manque c’est que l’Europe a besoin du gaz Russe, qui passe par l’Ukraine, sinon elle devra se tourner vers les Américains et…le Canada!
Eh oui, des milliards de dollars sont en jeu.