Partielle dans Saint-Henri—Sainte-Anne: la CAQ fait campagne sur les baisses d’impôt

Caroline Plante, La Presse Canadienne
Partielle dans Saint-Henri—Sainte-Anne: la CAQ fait campagne sur les baisses d’impôt

QUÉBEC — La Coalition avenir Québec (CAQ) tente d’«acheter» l’élection partielle dans Saint-Henri—Sainte-Anne, estime le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon.

Il réagissait, mardi, à l’apparition dans la circonscription d’affiches électorales de la CAQ arborant le visage du premier ministre François Legault avec la mention: «Baisse d’impôt dès 2023».

La CAQ est en train de devenir une «parodie d’elle-même dans son ambition d’acheter les élections», a dénoncé en point de presse M. St-Pierre Plamondon. Il a prié la CAQ de cesser «d’infantiliser» l’électorat québécois.

Lors des dernières élections générales, la CAQ avait promis d’envoyer un chèque à 6,4 millions de Québécois — promesse livrée — et de réduire d’un point de pourcentage les deux premiers paliers d’imposition en 2023.

«François Legault va faire campagne dans Saint-Henri—Sainte-Anne sur des baisses d’impôt. Nous, à chaque fois, on va préciser qu’elles vont favoriser surtout les plus riches au Québec», a réagi Gabriel Nadeau-Dubois.

Le chef parlementaire de Québec solidaire (QS) a affirmé que son parti allait plutôt faire campagne sur les enjeux entourant la crise du logement, l’environnement et l’inclusion.

De son côté, le chef intérimaire du Parti libéral du Québec (PLQ), Marc Tanguay, n’a pas voulu répéter les propos tenus en campagne électorale l’automne dernier, selon lesquels la CAQ dégageait un «relent duplessiste».

Il est bien connu que l’ancien premier ministre du Québec Maurice Duplessis appelait les gens à «voter du bon bord».

«Non, je n’irais pas là, a affirmé M. Tanguay en point de presse. Ce serait une erreur de dire ça. Chacun a le droit de faire ses propositions. La population va juger.»

L’élection partielle dans Saint-Henri—Sainte-Anne se tiendra le 13 mars prochain. Elle a été rendue nécessaire à la suite du départ, le 1er décembre dernier, de l’ex-cheffe libérale Dominique Anglade.

L’entrepreneur Christopher Baenninger tentera de conserver la circonscription dans le giron libéral. Il affrontera le candidat de QS, l’avocat en droit de l’immigration Guillaume Cliche-Rivard.

Le candidat de la CAQ est le président de l’aile jeunesse du parti, Victor Pelletier, qui est âgé de 21 ans. Le Parti québécois (PQ) a fait savoir, mardi, qu’il dévoilera le nom de son candidat jeudi. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires