Le pape invité par des Autochtones à visiter des tombes anonymes en Saskatchewan

La Presse Canadienne
Le pape invité par des Autochtones à visiter des tombes anonymes en Saskatchewan

REGINA — Une organisation qui représente 74 Premières Nations de la Saskatchewan souhaite que la visite du pape François au Canada en juillet prochain inclue un arrêt à des tombes anonymes de l’un des pensionnats pour Autochtones de la province.

La Fédération des nations autochtones souveraines fait appel à la Conférence des évêques catholiques du Canada pour que cela se réalise.

Les représentants de la Fédération ont suggéré l’ancien pensionnat de Muskowekwan, à quelque 120 kilomètres au nord-est de Regina, où 35 tombes anonymes ont été découvertes l’année dernière.

La Saskatchewan a compté l’un des plus grands nombres de pensionnats pour Autochtones au Canada, avec 22 établissements répartis dans la province. Environ la moitié de ces établissements étaient gérés par l’Église catholique romaine.

Le 1er avril dernier, des leaders autochtones qui s’étaient rendus au Vatican ont reçu les excuses du pape François pour le rôle de l’Église catholique dans les pensionnats fédéraux au Canada. Il a ensuite confirmé qu’il viendrait au Canada.

Le premier ministre Justin Trudeau a qualifié les excuses du pape d’étape importante et a ajouté qu’il était impatient que celles-ci puissent être offertes en personne, au Canada.

On estime que 150 000 enfants autochtones ont été forcés de fréquenter des pensionnats fédéraux et que plus de 60 % de ces établissements étaient dirigés par des membres de congrégations religieuses catholiques romaines.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires