Le parti postfasciste de Giorgia Meloni remporte les élections en Italie

Nicole Winfield, Frances D'emilio et Giada Zampano, The Associated Press
Le parti postfasciste de Giorgia Meloni remporte les élections en Italie

ROME — Les résultats quasi définitifs montrent qu’un parti aux racines néo-fascistes, Fratelli d’Italia — Frères d’Italie —, a remporté les élections nationales italiennes, dimanche.

Cette victoire devrait donner naissance au premier gouvernement d’extrême droite depuis la Seconde Guerre mondiale et faire de sa dirigeante, Giorgia Meloni, la première femme à devenir première ministre.

Le virage à droite du pays a immédiatement modifié la réalité géopolitique de l’Europe, plaçant un parti eurosceptique en position de diriger un membre fondateur de l’Union européenne et sa troisième économie.

Les dirigeants des partis de droite européens ont immédiatement salué la victoire de Mme Meloni et l’ascension fulgurante de son parti comme l’envoi d’un message historique à Bruxelles.

Les résultats quasi définitifs ont montré que la coalition de droite avait obtenu quelque 44 % des suffrages, Fratelli d’Italia en ayant arraché quelque 26 %. Ses partenaires de l’alliance se sont partagé le reste, la Lega Nord de Matteo Salvini remportant près de 9 % et la plus modérée Forza Italia de l’ex-premier ministre Silvio Berlusconi prenant environ 8 %.

Le Parti démocrate de centre gauche et ses alliés avaient environ 26 %, tandis que le Movimento 5 Stelle — qui avait remporté le plus de votes lors des élections législatives de 2018 — a vu sa part des suffrages réduite de moitié, à environ 15 % cette fois-ci.

Le taux de participation a atteint un creux historique de 64 %.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires