Temps violent : plus de peur que de mal

Temps violent : plus de peur que de mal
Défectuosité d'une sécheuse sur la rue Poulin (Photo : www.lanouvelle.net)

Dans la région, les intervenants sur le qui-vive et s’étaient préparés à la suite de la veille de tornade émise Environnement et Changement climatique Canada. À Victoriaville, les pompiers ont dû répondre à trois appels coup sur coup.

D’abord, les sapeurs ont été dépêchés sur la rue Notre-Dame Ouest pour un arbre tombé sur une entrée électrique.

Pendant qu’ils se trouvaient sur les lieux, un appel pour un feu de résidence dans un immeuble à logements de la rue Poulin a été reçu vers 18 h 40. « Il s’agissait d’une défectuosité de la sécheuse qui a causé de la fumée. On a sécurisé l’installation. L’incident n’a fait aucun dommage », a précisé le lieutenant aux opérations Jean-François Bécotte.

Puis, un troisième appel, provenant celui-là de la rue Cécile, faisait état d’un arbre sur des fils électriques, mais la situation ne présentait aucun danger, a indiqué le lieutenant Bécotte.

Le bilan de 19 h 30 d’Hydro-Québec concernant des pannes de courant signalait, pour tout le Centre-du-Québec, un total de 6457 clients privés d’électricité, dont 799 dans la MRC d’Arthabaska et 147 dans L’Érable.

Dans Arthabaska, les principales pannes se situent à Saint-Louis-de-Blandford (561 clients) et Maddington Falls (164). À Victoriaville, on dénombrait 70 abonnés sans électricité.

Dans la MRC de L’Érable, le bilan notait notamment 43 clients sans électricité à Lyster, 40 à Villeroy, 31 à Saint-Pierre-Baptiste, 17 à Inverness et 10 à Princeville. 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires