Réal Courtemanche, délinquant dangereux?

Réal Courtemanche, délinquant dangereux?
Réal Courtemanche reviendra en Cour le 16 octobre. (Photo TC Media - Archives)

VICTORIAVILLE. Les procureurs, tant de la poursuite que de la défense, plaideront, le 16 octobre, une requête déposée par le ministère public visant à faire déclarer Réal Courtemanche délinquant dangereux.

Le 28 mars dernier, le juge Jacques Trudel de la Cour du Québec a trouvé le Princevillois coupable de tous les chefs d’accusation auxquels il faisait face, à savoir enlèvement, séquestration, voies de fait armées, menaces de mort, déguisement et port d’arme.

Courtemanche, en soirée le 30 juin 2011, s’était introduit sur le siège arrière de la voiture d’une jeune femme qui avait fait une halte dans un dépanneur de Princeville.

Armé d’un couteau, Courtemanche, menaçant de la tuer si elle ne lui obéissait pas, avait ordonné à la victime de se rendre derrière une entreprise de parc industriel de Plessisville.

Sur les lieux, une altercation a éclaté entre la victime et l’homme qui l’a forcée à le suivre dans un bois pour soi-disant aller arroser ses plants de marijuana.

À un moment, la jeune femme avait réussi à convaincre l’homme de retourner à la voiture. Constatant alors la présence d’un autre véhicule, celui du chef pompier de Plessisville, la victime a pu se défaire de l’emprise de Courtemanche et obtenir l’aide du directeur du service d’incendie pendant que le malfaiteur prenait la fuite.

La requête, formulée par la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Ann Marie Prince, pour faire déclarer l’accusé délinquant dangereux, tient compte de nombreux antécédents judiciaires du Princevillois.

Depuis le début des années 80, Réal Courtemanche a été condamné à plusieurs reprises notamment pour des vols qualifiés, des voies de fait armées et des bris d’engagement. Il a déjà purgé une peine d’emprisonnement de cinq ans.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires