Une œuvre pour les droits des enfants dans le parc Bouchard

Une œuvre pour les droits des enfants dans le parc Bouchard
Le maire Antoine Tardif et l'artiste Daniel Martineau (Photo : www.lanouvelle.net)

Un tout nouvel aménagement a été réalisé dans le parc Bouchard de Victoriaville, situé au coin des rues Perreault et Saint-Jean-Baptiste C’est là qu’on retrouve la nouvelle œuvre réalisée par le céramiste sculptrice Daniel Martineau, intitulée « Main dans la main ».

Constituée de 4 tours dont chacune comporte des empreintes de mains sur des tuiles de céramiques, chaque face affichant également un droit des enfants, tels qu’adoptés par l’Assemblée générale des Nations unies.

Le dévoilement de l’œuvre a été fait mardi en fin de journée, en compagnie des élus du conseil municipal de Victoriaville, de plusieurs enfants et de l’artiste, bien entendu. Même le Vicas Drumline était présent pour donner du rythme avant la cérémonie.

Le maire, accompagné pour l’occasion par ses deux fils, a indiqué : « Ce sont les enfants qui nous rassemblent et il n’y a rien de plus symbolique que d’inaugurer un parc avec une œuvre où plus de 400 jeunes ont contribué. »

En effet, pour réaliser ce projet artistique d’envergure entamé depuis février 2021, Daniel Martineau a recueilli les empreintes de 469 personnes (enfants de CPE, du primaire, du secondaire ainsi que les élus du conseil municipal et du conseil jeunesse) afin de les transposer sur 552 tuiles de céramique de différentes couleurs. Il était alors accompagné d’un représentant municipal qui prenait la peine d’expliquer aux enfants, leurs droits, mais aussi le rôle de la Ville.

« Il a fallu faire 16 cuissons, il faut 12 heures pour que le four atteigne 1190 degrés. Ensuite on compte 36 heures de refroidissement. Tout cela pendant trois semaines de temps », résume l’artiste en ajoutant que le parc devait ainsi un lieu de réflexion paisible.

Le conseil municipal responsables des politiques sociales, Patrick Paulin a de son côté rappelé : « Comme communauté, c’est notre devoir d’offrir les meilleures conditions pour permettre à nos jeunes de grandir et de s’épanouir dans un milieu sain ».

Laura Tremblay, du conseil jeunesse a mentionné que l’œuvre dévoilée était importante. « Chaque jeune brille à sa façon à travers ce projet. ». Même son de cloche du côté de son collègue Loïc Nadeau qui a contribué, de sa main, à l’œuvre. « Il est important de protéger les droits fondamentaux des enfants », a-t-il rappelé.

Le projet d’aménagement de cet espace, le parc Bouchard (du nom d’Adélard Bouchard qui a occupé l’espace, jusqu’en 1958, y tenant une manufacture de portes et fenêtre pendant environ 20 ans), intégrait initialement les deux arbres matures qui s’y trouvaient. Toutefois, l’évaluation de leur état de santé a forcé leur abattage pour des raisons de sécurité, mais de nouveaux arbres ont été plantés. Évalué à 30 000 $, le projet a bénéficié d’un soutien de l’Entente de développement culturel et s’inscrit parfaitement dans les valeurs de la Ville, accréditée « Municipalité amie des enfants ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires