La relève artistique au Carrefour de L’Érable

Par stevenlafortune

PLESSISVILLE. La relève artistique est à l’honneur au Carrefour de L’Érable dans le cadre des 18es Journées de la culture.

Dans un premier temps, les œuvres de Louise Daigle occupent le deuxième étage du centre d’information et de diffusion culturelle. L’artiste de Saint-Ferdinand, pour sa première exposition en tant que solo, propose une variété de styles, allant des toiles pour enfants aux portraits, en passant par l’art abstrait, qu’elle vient d’ajouter à son arc.

«C’est au-delà de mes espérances. De mon humble avis, je ne croyais pas que mon vernissage allait connaître une aussi grande ampleur. Le comité organisateur a réalisé de l’excellent travail pour valoriser mes tableaux dans cette belle salle et je lui en suis reconnaissante», a révélé celle qui signe sous le nom de «Dalou».

Visiblement heureuse du résultat final, elle a indiqué que ses œuvres seront en exposition jusqu’au mois de novembre. Ceux qui auront raté ce rendez-vous vendredi pourront se reprendre et ainsi admirer le travail d’une artiste qui gagne à être connue.

Au rez-de-chaussée, plus d’une centaine d’élèves des écoles Sainte-Famille et Saint-Édouard, en plus de la polyvalente La Samare, ont également exprimé leur talent au travers de différents médias. Au total, 160 créations ont été confectionnées.

«Pour les élèves en manque de motivation, l’art est un excellent moyen de se valoriser en dévoilant ce dont ils sont capables au public. Leur for intérieur vient en contact avec le monde et ils peuvent ainsi s’affirmer», a lancé Bertrand Gentes, président de la Société Saint-Jean-Baptiste.

Par ailleurs, tous les étudiants ayant pris part à cette exposition sont en lice pour décrocher divers honneurs, dont le prix coup de cœur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires