Victo obtient près de 800 000 $ pour des travaux d’infrastructures

Communiqué

Victo obtient près de 800 000 $ pour des travaux d’infrastructures
Le maire Antoine Tardif et le député Eric Lefebvre (Photo : Gracieuseté)

Au nom de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, le député d’Arthabaska et whip en chef du gouvernement, Eric Lefebvre, est fier d’annoncer qu’une somme de 797 100 $ a été accordée à la Ville de Victoriaville pour des travaux d’infrastructures d’eau.

Le projet vise le renouvellement de conduites d’eau potable, d’eaux usées et d’eaux de pluie sous la rue des Tilleuls, entre la rue des Frênes et la rue des Érables. Ce sont 1456 mètres de conduites qui seront remplacées pour assurer la bonne gestion de l’eau à Victoriaville.

« Notre gouvernement accorde une grande importance à la qualité des infrastructures d’eau qui desservent la population. C’est pourquoi nous soutenons le milieu municipal dans la mise en œuvre de projets comme celui-ci. Grâce à cet investissement de près de 800 000 $ et aux aides financières accordées au cours des dernières années pour le renouvellement de conduites à Victoriaville, notre gouvernement contribue à rendre un milieu de vie meilleur et j’en suis fière », a fait valoir Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation.

« Ce projet de renouvellement de conduites d’eau bénéficiera à plusieurs citoyennes et citoyens de Victoriaville, et je suis heureux d’annoncer aujourd’hui qu’il se concrétise. Encore une fois, la collaboration entre le milieu municipal et le gouvernement du Québec démontre l’importance d’unir nos efforts pour créer des environnements sains et sécuritaires au sein d’Arthabaska-L’Érable comme ailleurs », a souligné, pour sa part, Eric Lefebvre, député d’Arthabaska et whip en chef du gouvernement

« Victoriaville continue d’être proactive en matière d’entretien et d’amélioration de ses infrastructures, a commenté le maire Antoine Tardif. L’obtention de cette aide financière permet à la Ville de poursuivre l’amélioration de son réseau d’aqueduc et d’égout. Au nom des citoyens qui bénéficieront de la réalisation de ces travaux, je tiens à remercier nos équipes municipales pour leur vigilance face aux programmes d’aide financière et l’équipe du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation pour son soutien précieux. »

Faits saillants 

L’aide financière provient du volet 2.0 du Programme d’infrastructures municipales d’eau (PRIMEAU), qui est issu du Plan québécois des infrastructures (PQI) 2021-2031.

Le PQI 2021-2031 prévoit des investissements de plus de 7,6 milliards de dollars dans le secteur des infrastructures municipales, sous la responsabilité du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH).

En août dernier, se sont conclus à Victoriaville des travaux de renouvellement de conduites pour lesquels une aide financière de 1 083 250 $ a été octroyée par le MAMH, dans le cadre du PRIMEAU.

Le gouvernement du Québec a annoncé, le 30 août 2021, un soutien financier de 16 millions de dollars accordé à Victoriaville pour la réalisation du projet de protection et de sécurisation de l’approvisionnement en eau potable du réservoir Beaudet.

En septembre 2020, le gouvernement du Québec a fait l’annonce d’aides financières de 3 998 360 $, réparties à parts égales entre le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec, accordées à la Ville de Victoriaville pour le renouvellement de conduites, dans le cadre du Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Fremich
Fremich
5 mois

Bien heureux de ce projet pour les citoyens de ce secteur. Cependant, je me questionne sur le choix du secteur qui est beaucoup plus récent que le mien. La rue Belmont (la première partie) construite en 1980-1981, n’a pas eu ce genre de projet ni même de phase de renouvellement du bitume. Est-ce normale? La rue Girouard (entre la 116 et la rue Suzor Côté a pour sa part été refaite, presqu’en entier, section par section, sur une période de 7 à 10 ans en raison de plusieurs bris.
Je me questionne sur le ou les critères de sélection des rues à réparer, à investir. N’y avait-il pas un programme pour déterminer l’urgence d’effectuer des travaux (réfection du bitume, conduite d’eau et système d’égout) tenant compte de l’âge et de certaines études?
Je crois qu’il serait approprié d’expliquer à nouveau, par un texte (vulgarisé), les tenants et aboutis de cette règle pour que nous simples citoyens puissions y voir plus clair et probablement être mon offusqués des décisions qui se prennent.
P.S.: Cela ne vise pas spécifiquement le conseil de notre nouveau maire M. Tardif.

Max
Max
5 mois

On flaube sur un méchant temps à la caq qui va payé toute vos connerie m. Photo