Une compétition de jeux vidéo s’amène à Montréal

Dans le cadre du tout nouveau Mondial des Jeux Loto-Québec, Montréal reçoit pour la première fois du 12 au 16 juillet les qualifications nord-américaines du tournoi international de jeux vidéo Electronic Sports World Cup. Stéphanie Harvey, porte-parole de la compétition, quadruple championne du monde de l’un de ses volets et conceptrice chez Ubisoft Montréal, explique pourquoi il était bien temps que cette compétition arrive dans la métropole. :Comment se fait-il que Montréal reçoive une compétition de cette envergure pour la première fois? Au-dessus de 60 compagnies de jeux vidéo sont installées à Montréal. L’industrie est donc très bien développée. Je ne comprends pas comment Montréal peut être une aussi grosse ville de jeux vidéo et ne pas avoir de compétition. Le Mondial va être une belle occasion de faire connaître ce marché. Y a-t-il beaucoup de bons joueurs à Montréal? L’un des grands joueurs de Call of Duty au monde vient de Montréal. Il y a moi au niveau du compétitif féminin en Counter-Strike. On a aussi beaucoup de joueurs de Counter-Strike qui sont commandités et qui font ça à temps plein. C’est juste qu’on n’en entend pas parler parce que c’est encore méconnu ici. Dans certains pays, en particulier en Asie, les joueurs sont des superstars. La compétition de jeux vidéo peut être très sérieuse Je m’entraîne 40 heures par semaine avant les gros tournois, sinon c’est plus 20 heures par semaine. Il faut d’ailleurs que je m’entraîne physiquement si je ne veux pas avoir mal au dos ou avoir des tendinites.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires