Un moment spécial pour Jonathan Moreau-Garneau

Par stevenlafortune
Un moment spécial pour Jonathan Moreau-Garneau
Laurence et Alice avec leur enseignante

VICTORIAVILLE. Le soldat Jonathan Moreau-Garneau a vécu une expérience unique en Angleterre, la semaine dernière. À l’occasion des festivités entourant le 100e anniversaire du Royal 22e Régiment, il a été déployé à Londres pour garder le Palais de Buckingham.

Le Victoriavillois d’origine, maintenant installé à L’Ancienne-Lorette près de Québec, a été sélectionné au sein du 3e Bataillon, basé à Valcartier, pour prendre part à ces célébrations. Il est arrivé en sol anglais le 10 juillet avec plus de 70 autres membres du régiment.

Divisé en trois groupes, il a eu le privilège de garder durant six jours (du 14 au 19 juillet) la résidence de la famille royale, les autres ayant été assignés devant le Palais Saint-James et la Tour de Londres.

Le changement de la garde royale se fait tous les jours entre avril et juillet et à tous les deux jours le reste de l’année. Les gardes assurant la relève partent de la caserne Wellington et défilent dans les rues, accompagnés d’une fanfare militaire. Leur trajet dure cinq minutes.

«La première fois que j’y ai pris part, je dois avouer que j’avais la gorge nouée. Le plus difficile a été de ne pas bouger, surtout avec la tunique, car il faisait vraiment chaud. Néanmoins, ça a été un moment qui restera gravé dans ma mémoire à tout jamais et que je suis fier d’avoir vécu», a-t-il partagé.

L’homme de 27 ans, qui entame sa quatrième année militaire, est d’ailleurs resté surpris de la quantité de curieux dispersés un peu partout le long du trajet pour venir regarder ce spectacle, qui a toujours lieu à 11 h 30. Jamais il n’avait pensé que cette coutume pouvait attirer autant de personnes, et ce, chaque jour.

«La foule est tout simplement immense. Des tronçons de route sont bloqués pour faciliter notre passage. Cependant, tout est rodé au quart de tour afin de ne pas nuire à la circulation et causer du trafic. C’est assez impressionnant», a-t-il fait savoir.

À titre informatif, c’était la deuxième fois que le Royal 22e Régiment relevait la garde du Palais de Buckingham. Le roi George VI avait invité le régiment au printemps 1940. À cette époque, les sentinelles avaient reçu les ordres en anglais et en français, une première dans l’histoire britannique.

Cette fois-ci, le major Manuel Michaud a divulgué les instructions et les commandements que dans la langue de Molière, rendant l’événement encore plus exceptionnel. Enfin, le Royal 22e Régiment est la seule unité non britannique à avoir relevé la garde de la résidence royale.

En Belgique… pour finir en France

Bien que l’aventure du changement de garde soit terminée, Jonathan Moreau-Garneau et les soldats du Royal 22e Régiment poursuivront leur voyage en Belgique, où ils participeront, lundi (21 juillet), au défilé militaire de la Fête nationale du pays. Ils reviendront au Québec le 27 juillet, après un arrêt en France. «Il s’agit en même temps d’un voyage culturel, où ils auront l’occasion de se recueillir dans des cimetières où reposent certains soldats du régiment morts dans l’exercice de leurs fonctions, ainsi que de visiter des champs de bataille. C’est une occasion pour eux de découvrir des moments-clés de l’histoire du Royal 22e», soutient l’officier des affaires publiques Julie Pagé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires