Places en service de garde : le député Lefebvre à pied d’œuvre pour augmenter l’offre

Communiqué
Places en service de garde : le député Lefebvre à pied d’œuvre pour augmenter l’offre
Le député d’Arthabaska et whip en chef du gouvernement, Eric Lefebvre, en rencontre avec le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe (Photo : gracieuseté)

Bien conscient des défis auxquels les parents font face pour trouver un service de garde pour leurs enfants dans la région, le député d’Arthabaska et whip en chef du gouvernement, Eric Lefebvre, a rencontré son collègue le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, pour discuter de la problématique qui concerne les places en CPE et en garderies.

M. Lefebvre a profité de caucus présessionnel de la Coalition avenir Québec, la semaine dernière, pour sensibiliser le ministre à l’importante problématique dans la région d’Arthabaska-L’Érable.

«J’ai demandé à mon collègue Mathieu Lacombe de se pencher sérieusement sur la problématique vécue particulièrement sur notre territoire, afin de trouver des pistes de solution. Je remercie M. Lacombe  pour la rencontre constructive et son ouverture afin d’améliorer la situation», mentionne-t-il.

À l’échelle provinciale, 42 000 enfants sont en attente d’une place au Québec. Malheureusement, notre gouvernement a hérité d’une situation déplorable du gouvernement précédent. Le ministre de la Famille a pris les moyens nécessaires afin d’accélérer la création de plus de 15 000 places, dont plus de 11 000 dormaient sur les tablettes depuis 2011. On a aussi imposé un échéancier de réalisation sur deux ans, maximum. D’ici la fin du mandat, la majorité de ces places seront occupées par des tout-petits.

On a annoncé récemment un projet pilote de conversion de places privées en places subventionnées, dès 2020. Une première au Québec! Ces mesures viendront bonifier l’offre, ce qui devrait réduire la pression de la demande.

Au courant de l’année 2019, il y a eu une modification de la carte géographique démontrant le «taux de couverture 2019». Cette carte est l’un des outils duquel le ministère base son analyse en vue du déploiement de l’offre sur un territoire donné, et ainsi, équilibrer l’offre et la demande.

Lors de l’élection à l’automne 2018, le ministre Lacombe et son ministère ont révisé les cartes, comme elles ne correspondaient pas, dans certains cas, à la réalité vécue sur le terrain. Il s’agit là d’un autre legs du gouvernement précédent : les cartes n’étaient pas à jour. Depuis septembre 2019, les cartes sont à jour.

On a constaté que la carte de la MRC d’Arthabaska et celle de la MRC de L’Érable dresse un portrait plus déficitaire que la précédente de 2018.

Le ministère est bien au fait de la situation. D’ailleurs, l’actualisation de la carte de septembre 2019 favorisera la prise de décision visant l’approbation de projets et la création de nouvelles places subventionnées pour la MRC d’Arthabaska et la MRC de L’Érable.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires