Pandémie de la COVID-19 : des signes encourageants

Communiqué

Pandémie de la COVID-19 : des signes encourageants
François Legault (Photo : Émilie Nadeau - Archives)

Le premier ministre du Québec, François Legault, accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a fait le point aujourd’hui sur la situation actuelle entourant la pandémie, tout particulièrement en ce qui concerne la saturation de la capacité des milieux hospitaliers, qui présente depuis quelques jours quelques signes encourageants.

Situation hospitalière

La situation dans les milieux hospitaliers semble montrer des signaux rassurants. En effet, le bilan de la COVID-19 publié aujourd’hui fait état d’une première baisse d’hospitalisations depuis le début de la cinquième vague. De plus, la moyenne mobile sur sept jours du nombre de nouvelles hospitalisations affiche une baisse qui se maintient depuis le 11 janvier. Pour ce qui est des personnes qui sont aux soins intensifs, on rapporte que leur nombre est stable depuis une semaine.

Quant à la pénurie de main-d’œuvre, on rapporte que le nombre de travailleurs de la santé infectés est également en diminution. De plus en plus de renforts se sont également joints aux équipes, notamment par l’entremise de Je contribue, en plus des heures supplémentaires effectuées par le personnel en place, qui s’est mobilisé à la suite des appels lancés par le gouvernement ces dernières semaines.

Toutefois, malgré ces quelques signes, soulignons qu’il est crucial de maintenir les efforts amorcés jusqu’à maintenant, car la situation demeure critique. La réduction des contacts recommandée depuis quelques semaines a permis d’éviter le pire, notamment le dépassement de la barre des 400 hospitalisations aux soins intensifs, comme le prévoyaient les projections. Un protocole de priorisation des soins a été préparé en prévision de certains scénarios, en toute transparence, mais n’a pas été nécessaire, grâce à la collaboration de la population québécoise.

Bien qu’il soit nécessaire de demeurer prudent, la situation est actuellement évaluée par le docteur Boileau et ses équipes, et des recommandations pourraient suivre sous peu en vue d’apporter d’autres assouplissements à la suite de l’ouverture des écoles et de la fin du couvre-feu.

Vaccination et progression de la dose de rappel

Les efforts de vaccination se poursuivent avec succès, notamment avec la dose de rappel qui a été administrée à 72% des personnes de plus de 60 ans. C’est par ailleurs maintenant 60% des enfants de 5 à 11 ans qui ont reçu leur première dose et des milliers de personnes non vaccinées optent maintenant pour la vaccination, à la suite des mesures annoncées la semaine dernière, concernant le passeport vaccinal.

Les citoyens sont invités à se prévaloir de leur dose de rappel dès maintenant et à devancer leur rendez-vous s’ils sont en mesure de le faire.

« Nous voyons aujourd’hui que tous nos efforts des dernières semaines ont porté leurs fruits et nous ont permis, dans une certaine mesure, d’éviter le pire. Je demande aux Québécois d’être patients encore, car la situation est encore très fragile dans nos hôpitaux, mais le docteur Boileau et ses équipes sont déjà en train d’analyser la situation pour la suite des choses », a mentionné François Legault.

« Nos équipes ont travaillé très fort ces dernières semaines pour tenter de sauver notre réseau de santé et de services sociaux d’une situation alarmante, dont l’issue aurait pu être dramatique. Je tiens à remercier toutes les personnes mobilisées qui ont pris part à cet effort collectif. J’invite les citoyens à poursuivre leur collaboration avec nous et, en ce moment, c’est vers la vaccination qu’il faut surtout se tourner. Allez-y dès que possible. Nos équipes vous attendent, prêtes à vous fournir ce service qui contribuera à nous sortir de cette crise », a ajouté le ministre Dubé. 

Faits saillants 

Soulignons que le premier ministre est revenu sur le dépôt du rapport de la Commissaire à la santé et au bien-être, annoncé hier. Il a rappelé que le gouvernement prend une part de la responsabilité des constatations formulées et que les changements nécessaires seront apportés, à la lumière des recommandations du rapport qui seront toutes prises très au sérieux.

Depuis cette semaine, un nouveau médicament de Pfizer est arrivé. Ce médicament permettra de mieux protéger les personnes immunosupprimées contre la COVID-19, notamment les personnes qui suivent un traitement contre le cancer.

Des dizaines de millions de tests rapides sont également attendus au cours des prochains mois, et ceux-ci ne devraient plus faire l’objet de pénuries.

Rappelons que les personnes immunodéprimées et dialysées de 18 ans et plus peuvent se prévaloir d’une dose de rappel (quatrième dose) en respectant un intervalle de trois mois après la dernière dose reçue.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
andre
andre
6 mois

Legault dit sa semble rassurant première baisse d’hospitalisations , c’est sur avec 98 morts en une journée sa aide à baisser les hospitalisations