On pourra refaire le tour du réservoir Beaudet dans quelques jours

On pourra refaire le tour du réservoir Beaudet dans quelques jours
La piste cyclable a été asphaltée. (Photo : gracieuseté)

Plusieurs sont impatients de pouvoir, à nouveau, faire le tour du réservoir Beaudet à Victoriaville Cela devrait être possible d’ici le 22 juillet, si la météo est favorable pour les travaux.

Au service des communications de la Ville de Victoriaville, on indique que l’accès à la piste cyclable entourant le réservoir sera rétabli en deux phases. En premier pour le tour complet et ensuite pour la nouvelle piste cyclable située sur les digues. Pour cette dernière, c’est vers la fin de l’été qu’on pourra s’y promener. Resteront quand même des fermetures partielles, lorsque ce sera nécessaire afin de compléter l’aménagement.

Depuis le début des grands travaux, en mai 2021, l’accès au tour du réservoir, prisé par plusieurs pour faire du vélo, de la marche, de la course, du patin ou du quadriporteur, n’est que partiel à cause des travaux. Et malgré un détour qui permet quand même de faire une belle randonnée, plusieurs souhaitent retrouver les 5.2 km que comporte le tour original.

Du côté des échéanciers reliés à ce projet, la Ville avait jusqu’à l’été pour aménager les digues, la réserve d’eau, les postes de pompage et la tour d’observation ainsi que l’installation du mobilier urbain. La fin des travaux en question est toujours prévue au cours de cette saison et c’est la tour d’observation qui sera complétée en dernier, à la fin de l’été, dès la réception du matériel nécessaire.

Jusqu’à maintenant, les digues ont été aménagées et le travail porte actuellement sur les bâtiments mécaniques et électriques. Les équipes sont également à paver la piste cyclable. Les aménagements de surface, comme la plantation d’arbres, de gazon, l’installation d’éclairage et de mobilier urbain suivront. 

Puis, à l’automne, les travaux de dragage débuteront et se poursuivront, chaque année, entre la mi-juillet et la mi-septembre. « Nous sommes en attente de certaines pièces à l’usine de déshydratation des sédiments et d’une autorisation environnementale avant de confirmer le dragage à l’automne », indique Charles Verville, coordonnateur de la division des communications de la Ville.

Pendant ces opérations de nettoyage du réservoir, l’accès aux embarcations nautiques sera limité dans la zone concernée, pendant les travaux, pour des raisons de sécurité.

Du côté des coûts reliés à ces travaux d’envergure, impossible pour le moment de connaître le montant total, mais on prévoit toujours respecter le budget de 50 M $. Ce projet vise à protéger, rappelons-le, la qualité de l’eau, grâce à la réserve d’eau brute, et de s’assurer d’avoir assez d’eau afin de faire face aux sécheresses, avec les dragages (à venir cette année et les suivantes).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires