Micro-aventures touristiques : pour répondre à l’appel du terroir

Micro-aventures touristiques : pour répondre à l’appel du terroir
Daphnée Brochu, Steeve Gagné et Genevieve Gagnière qui mettent en place les micro-aventures. (Photo : gracieuseté)

Pour une deuxième année, Tourisme Victoriaville et sa région travaille à mettre en place des micro-aventures destinées aux touristes de partout. Ces activités permettent de mettre en valeur les produits issus, entre autres, de l’agriculture et de l’élevage de la région.

Cette nouveauté est en fait une version revue et corrigée des balades estivales mises en place il y a quelques années, s’inspirant elles-mêmes des Balades gourmandes bien connues. L’expérience a été tentée pendant trois années, mais les consommateurs étaient à la recherche d’une expérience plus personnalisée qui leur permettrait d’entrer directement en contact avec les producteurs, plutôt que d’acheter tout simplement les produits dans des boutiques. 

Étant à l’écoute des commentaires des visiteurs, Tourisme Victoriaville et sa région, comme l’explique Steeve Gagné qui y travaille à titre de coordonnateur au tourisme, a révisé le concept. 

L’équipe a donc, par la suite, élaboré une nouvelle formule, les micro-aventures en l’occurrence. « Grâce à la technologie qui a changé avec la billetterie en ligne, cela facilite les choses pour tout le monde », estime-t-il.

Puis il a fallu approcher les producteurs et leur proposer de travailler leur clientèle touristique autrement, en utilisant le Web et en incluant une valeur ajoutée à leurs produits. « Ça a demandé un certain changement de mentalité », fait remarquer Steeve. Cela n’empêche pas que plusieurs ont embarqué dans le projet et les premières micro-aventures ont été offertes l’été dernier. 

La façon de procéder est simple. Il faut commencer par une visite sur le site de Tourisme Victoriaville et sa région, où chaque expérience est décrite. Après avoir choisi celle qui nous tente, il suffit de réserver sa place par Internet et se rendre sur les lieux au moment choisi afin de vivre alors une expérience à valeur ajoutée, un traitement particulier. « Par exemple, l’été dernier, la pizza et l’apéro au vignoble a très bien fonctionné », exemplifie Steeve. C’est aussi facile que d’acheter des billets de spectacle, fait-il savoir.

Bien entendu, faire vivre ces aventures aux clients nécessite, pour les producteurs, des ressources humaines supplémentaires, ce qui n’est pas évident par les temps qui courent. Aussi, il faut de l’adaptation parce que plusieurs producteurs sont seuls dans leur entreprise. Mais pour ceux qui s’y lancent avec les efforts nécessaires, les résultats sont bien présents et Tourisme Victoriaville et sa région est là pour accompagner les microentreprises dans cette gestion du changement.

La mise en place de la plate-forme des micro-aventures crée un écosystème d’entreprises vers lequel les visiteurs seront dirigés, selon leurs goûts. « Saint-Jean-sur-Richelieu a débuté en même temps que nous et d’autres régions commencent à s’intéresser à cette façon de faire », dit encore M. Gagné.

Il s’agit donc d’une bonne façon d’attirer les touristes dans la région et l’achat numérique permet d’accumuler de l’information sur les acheteurs et ainsi adapter l’offre de produits, les campagnes de publicité et ainsi générer une attractivité. « Et cela répond au besoin des gens de vivre des expériences uniques », ajoute-t-il.

La région regorge d’entrepreneurs qui offrent des produits du terroir uniques et de grande qualité qui, grâce à cette nouvelle formule, peuvent aller encore plus loin dans leur mise en marché. On parle même d’une opportunité d’augmenter son chiffre d’affaires de 5 à 10%, ce qui n’est pas négligeable.

L’été 2022 sera la troisième saison qui met en valeur ce type d’offre. Ce sera le moment de tester véritablement la formule, comme le souligne Steeve Gagné. Actuellement, l’organisme est à renouveler les ententes avec ceux qui y participeront. Mais on promet déjà des expériences originales, amusantes, délicieuses et variées. « La majorité des participants de l’été dernier reviennent et d’autres modifient des choses », ajoute M. Gagné qui, dans un monde idéal, voudrait que tous proposent des micro-aventures. 

La région est déjà bien connue pour son agrotourisme, notamment grâce aux Balades gourmandes. Mais les micro-aventures pourraient bien prendre une place importante dans le secteur au cours des prochaines années puisqu’elles répondent entièrement à ce besoin des consommateurs d’aller plus loin dans leurs achats. Mais cela ne se fera pas sans l’adhésion des entreprises de la région qui sont la base du concept. « Le client, de son côté, répond déjà présent! », estime Steeve Gagné.

Il s’agit ainsi d’une nouvelle offre dans laquelle toute l’équipe de Tourisme Victoriaville et sa région met des efforts depuis plusieurs mois maintenant. Le côté technique pour les entreprises participantes n’est pas tellement compliqué, mais il faut accompagner chacune d’elles afin de l’aider à trouver la ou les micro-aventures (certains en proposent plusieurs à différents prix) qui permettront de sortir du lot et faire connaître ses produits.

De plus, les entreprises de la MRC d’Arthabaska, qui voudraient joindre le mouvement, n’ont qu’à contacter Tourisme Victoriaville et sa région qui les guidera dans la démarche.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires