Les parcs extérieurs du CPE Fleur de soleil fraîchement réaménagés

Les parcs extérieurs du CPE Fleur de soleil fraîchement réaménagés
Le CPE Fleur de Soleil a procédé à l’inauguration de ses parcs nouvellement réaménagés. (Photo : www.lanouvelle.net)

Le Centre de la petite enfance (CPE) Fleur de Soleil a procédé, jeudi, à l’inauguration de ses deux parcs extérieurs fraîchement réaménagés à ses installations du 2081 de la rue Lupien à Plessisville.

Fait remarquable, le projet a été autofinancé à même les fonds du CPE qui a consacré une somme de 200 000 $ à sa réalisation. « Malgré toutes les augmentations de prix des derniers mois, nous avons été en mesure de respecter notre budget », a indiqué fièrement la présidente du conseil d’administration, Joanie Bellegarde. « Un projet que nous avons pu réaliser grâce à la bonne santé financière de notre centre. »

En plus de la présence de nombreux parents, membres du personnel et du conseil d’administration, Mme Bellegarde a également tenu à souligner le travail qui avait été amorcé sous l’ancienne direction et a salué au passage la présence de l’ancienne directrice du centre, Marie-Pier Doucet, et d’anciens membres du conseil d’administration.

« Ce sont des installations qui vont faire le bonheur de nos enfants », a-t-elle assuré. « Les enfants avaient déjà hâte, pendant les travaux, d’aller explorer les nouveaux aménagements. Ils ont eu beaucoup de plaisir à les découvrir dès que ce fut possible de le faire. »

En poste depuis 2020, la directrice générale, Dominique Desharnais, a mentionné pour sa part que le cœur de ce projet avait origine dans la volonté du CPE de mieux répondre au développement global des enfants de l’âge de la pouponnière jusqu’à celui de ses plus grands de 5 ans. « Nos éducatrices font déjà du bon travail en ce sens et les nouveaux aménagements ne viendront que renforcer le développement moteur, cognitif et social des enfants », a-t-elle indiqué tout en ajoutant que l’équipe d’Eskair Aménagement, qui a procédé aux travaux, avait été à l’écoute des besoins du CPE.

De façon générale, plusieurs mobiliers ont été ajoutés dans les deux parcs. Du côté pouponnière, l’ajout d’une butte permet aux touts petits de glisser et de grimper ce qui développe l’aspect moteur et l’équilibre. « C’était un manque dans nos cours », mentionne d’ailleurs la directrice générale.

Dans les grands parcs, on retrouve des aménagements de bois, des copeaux et des roches qui reproduisent le côté naturel que l’on retrouve dans les espaces verts et les forêts. Les enfants utilisent les matériaux au sol afin de se créer des défis de grimper sur les roches et les troncs d’arbres. Les mobiliers et accessoires de bois donnent un accent naturel et s’harmonisent très bien avec les airs de jeux déjà existants.

L’ajout de tapis synthétiques de différentes longueurs permet aussi de développer l’aspect sensoriel des enfants. « Ce sont les seuls ajouts qui sont moins naturels. Ce fut un choix que nous avons dû faire et qui était nécessaire pour aussi mieux drainer le sol et garder nos sites propres. Ça nous assure de ne pas avoir de cours qui sont boueuses et ça va permettre aux enfants de pouvoir s’amuser à l’extérieur plus longtemps », de laisser savoir Mme Desharnais.

Plusieurs coins ont été pensés pour que les enfants aient le loisir de reproduire des jeux symboliques, le « faire-semblant » comme à la maison. On y retrouve des espaces garages équipés d’outils et des maisonnettes. « La piste cyclable a même été agrandie dans l’un des parcs ce qui nous offre une meilleure fluidité de la circulation. Fini les embouteillages!, dira même Mme Desharnais à la blague. Un des parcs a un parcours moteur muni d’une traverse d’échasse.

Concernant les matériaux, Mme Desharnais a précisé que toutes les constructions de modules de jeu utilisent le cèdre canadien, une essence reconnue pour sa résistance à la pourriture à travers le temps. « Nos équipements sont donc livrés sans traitement chimique. En vieillissant, il est normal que le cèdre prenne une teinte grise. Le cèdre est également reconnu pour offrir peu de risque d’échardes, une bonne uniformité structurale et une très grande résistance aux insectes à l’état naturel. Pour les modules de jeu, nous utilisons de la quincaillerie de qualité qui ne rouille pas et qui est antivol. Nos câbles sont faits d’acier recouvert de polyester tressé de qualité industrielle », a-t-elle poursuivi.

Mme Bellegarde, en terminant, a adressé un merci bien spécial aux éducatrices du comité de la cour extérieure orchestré par la directrice adjointe à la pédagogie qui ont participé avec dévouement à clarifier les besoins et à orienter la direction tout le long du processus. « Je remercie Chantal Martel, Sandra Fortier, Stéphanie Rousseau et Valérie Chabot, et ce, sans oublier l’ensemble du personnel ainsi que les membres du conseil d’administration pour qui chacun a contribué à leur façon à ce beau projet », a-t-elle conclu. Notons que l’inauguration a été suivie d’un jeu « cherche et trouve » qui a permis aux parents et leurs enfants d’explorer les lieux tout en s’amusant en famille.

Le CPE Fleur de Soleil compte une trentaine de travailleuses et l’établissement regroupe un peu plus de 100 enfants répartis sur deux installations adjacentes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Rolande
Rolande
1 mois

Félicitations à toute l’équipe.. Des enfants choyés qui ont la possibilite de grandir et de s’épanouir tout en s’amusant. 👏❤️