Le juge prend la cause en délibéré

Le juge prend la cause en délibéré
La requête des citoyens souhaitant obtenir un recours collectif visant le Parc éolien de l'Érable a été entendue par le juge Marc St-Pierre qui a pris la cause en délibéré. Celui-ci rendra ultérieurement sa décision à savoir s'il autorise ou non le recours collectif. (Photo TC Media – Archives)

PLESSISVILLE. Après deux jours d’audiences tenues lundi et mardi (22 et 23 septembre) au palais de justice de Victoriaville visant la demande d’autorisation de recours collectif contre le Parc éolien de l’Érable, le juge Marc St-Pierre de la Cour supérieure du Québec a pris la cause en délibéré et rendra sa décision ultérieurement.

Les requérants, Yvon Bourque et Jean Rivard, souhaitent obtenir une action en dommages-intérêt contre l’entreprise Éoliennes de l’Érable pour les troubles de voisinage causés par les travaux reliés au projet du Parc éolien de L’Érable situé dans les municipalités de Saint-Ferdinand, Saint-Pierre-Baptiste et Sainte-Sophie-d’Halifax et par la présence permanente des 50 éoliennes du projet, et ce, au nom de toutes les personnes ayant été propriétaires ou ayant résidé dans le voisinage du projet depuis le 1er novembre 2009.

Ces derniers affirment avoir souffert du bruit, de la poussière, des vibrations, de la vitesse excessive des véhicules et du transport de marchandises et de machineries diverses pendant la construction du parc en plus de subir des inconvénients permanents qui découlent de l’implantation et de la présence des éoliennes.

Dommages moraux, troubles, ennuis, pertes de revenus et de production, coûts d’entretien des immeubles et de réparation des véhicules, perte de valeur des immeubles font partie des dommages soulevés par les requérants.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires