Le Festival de la truite de retour dans une édition spéciale

Le Festival de la truite de retour dans une édition spéciale
Dans l'ordre, le vice-président de Pêche Nicolet, Marcel Marchesseault, le maire André Bellavance, le président de Pêche Nicolet, Sébastien Nadeau et le coordonnateur Marc Morin (Photo : www.lanouvelle.net)

Qu’importe si la pandémie a empêché la tenue de l’activité en juin, les intervenants de Pêche Nicolet ont concocté, pour le dimanche 22 août, une édition spéciale du Festival de la truite de Victoriaville avec des activités au parc Terre-des-Jeunes, au parc de la Halte-d’Arthabaska (route 116), de même qu’au parc du Boisé-des-Frères-du-Sacré-Cœur.

Pêche Nicolet tenait, avec l’organisation de cette journée, à mettre son expertise au service de la population. « Depuis plusieurs années, Pêche Nicolet se veut une référence en matière de pêche à la truite à la mouche au Québec. On a d’ailleurs organisé, en 2019, le championnat provincial. Et on recommande souvent notre parcours quand il est question de s’initier à la pêche à la mouche. On s’est dit pourquoi ne pas offrir notre expertise comme pêcheurs, comme passionnés, aux citoyens d’ici et à la population en général », a expliqué le président de l’organisme, Sébastien Nadeau, tout en précisant que la pandémie a contribué à faire croître la popularité de la pêche.

Le site de la Halte-d’Arthabaska permettra l’initiation de la pêche à la mouche. « On commencera d’abord, pendant environ une heure, sur le gazon pour apprendre le lancer avec deux instructeurs qualifiés. Ensuite, on amène les participants à la rivière en présence d’autres moniteurs bénévoles pour leur faire vivre l’expérience de la pêche et leur permettre peut-être de capturer de véritables poissons », a indiqué le président de Pêche Nicolet. 

Sur place, par ailleurs, certains ateliers seront proposés concernant le montage de mouche, la façon dont on les fabrique, et sur la manière d’arranger les truites en vue d’un bon repas.

Pêche Nicolet prévoit aussi la venue de certains conférenciers à être annoncés ultérieurement.

Ce jour-là, la pêche se fera sans permis pour les personnes de 12 ans et plus intéressés à s’initier à ce type de pêche. L’initiation se fera par groupe de six à différents moments, 9 h, 10 h, 11 h, 13 h et 14 h. Il faut d’abord s’inscrire en demandant le formulaire à info@pechenicolet.com. « Selon l’achalandage, on s’ajustera. On ne connaît pas à l’avance la réponse de la population », a confié Sébastien Nadeau.

Reste qu’une cinquantaine de participants satisferait les gens de Pêche Nicolet pour l’initiation, sans compter les accompagnateurs. « Ce qu’on vise en fait, c’est la qualité. On ne veut pas seulement initier les gens. On préfère peut-être en avoir un peu moins et prendre le temps avec eux pour qu’ils soient satisfaits », a observé M. Nadeau.

Au parc Terre-des-Jeunes, les familles pourront s’y présenter et s’exercer à la pêche au lancer léger gratuitement et aussi sans permis. « On ensemencera de la truite régulièrement durant toute la journée, tout comme à la Halte-d’Arthabaska et à la grande fosse du Boisé des Frères », a précisé le coordonnateur de Pêche Nicolet, Marc Morin.

Les organisateurs ont également pensé aux enfants âgés de 5 à 9 ans qui pourront taquiner le poisson dans un bassin de pêche installé près de la rivière Nicolet à Terre-des-Jeunes.

Pêche Nicolet prêtera aussi, au besoin, des cannes pour le lancer à la mouche et pour le lancer léger.

L’organisme lance aussi un appel aux bénévoles et aux pêcheurs d’expérience pour donner un coup de main à Terre-des-Jeunes.

Le Festival de la truite 2021 compte sur la participation comme partenaires du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec et de la Ville de Victoriaville.

D’ailleurs, le maire André Bellavance n’a pas manqué de lancer l’invitation à la population, tout en félicitant l’organisation qui n’a pas baissé les bras, ayant dû improviser en quelque sorte pour mettre de l’avant une activité à une période inhabituelle. « Peu importe, le moment est bien choisi, car on a envie de sortir et de bouger. Ça fait longtemps qu’on a tous hâte de reprendre des activités. On est une ville qui bouge, avec plein d’activités. On peut maintenant commencer à respirer un peu plus, d’autant plus qu’il s’agit ici d’activités extérieures qui cadrent bien avec la promotion des saines habitudes de vie. Sortir en famille, le plein air, ça en fait partie. C’est une excellente activité pour se changer les idées et prendre du bon air pur », a-t-il exprimé, tout en remerciant les représentants de Pêche Nicolet « de continuer à y croire ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires