Itinérance : une unité d’hébergement ouvre ses portes à la Place communautaire Rita-St-Pierre

Communiqué

Itinérance : une unité d’hébergement ouvre ses portes à la Place communautaire Rita-St-Pierre
(Photo : www.lanouvelle.net)

Une nouvelle unité de débordement d’urgence en itinérance a ouvert ses portes à la Place communautaire Rita-St-Pierre, le 24 octobre dernier, dans le but d’améliorer les conditions de vie des personnes vivant des problèmes d’itinérance, de précarité de revenu ou qui ont besoin d’aide et de soutien à cause de diverses problématiques à caractère social ou de santé.

À l’automne 2021, constatant l’augmentation significative du nombre de personnes en situation d’itinérance dans la région du Centre-du-Québec, un comité d’hébergement d’urgence s’est formé avec la participation de plusieurs acteurs du milieu communautaire, public et municipal. Ce comité a mis en place d’urgence une unité de débordement pour répondre aux besoins. C’est près d’une cinquantaine de personnes qui ont bénéficié d’un hébergement temporaire entre le 18 décembre 2021 et le 15 avril 2022. L’unité a dû fermer ses portes en avril 2022 par manque de financement et dû à la reprise des lieux du local loué par le propriétaire.

Il est alors apparu impératif d’agir afin de développer une unité de débordement permanente. Le besoin demeure criant pour des dizaines d’hommes et de femmes qui doivent dormir dehors ou dans des lieux inappropriés. « Il faut savoir que les unités de débordement ne sont pas le dernier des recours, mais une entrée vers une gamme de services visant le retour en logement. C’est donc un premier jalon en la matière », précise François Gosselin, coordonnateur clinique de l’organisme l’Ensoleilvent.

Puisque des locaux se sont libérés à la Place communautaire Rita-St-Pierre à la suite du départ de l’organisme le Support, le comité a vu une opportunité d’établir l’unité à même son édifice. C’est l’Ensoleilvent, un organisme dont le siège social est à Drummondville et ayant une expertise au niveau de l’hébergement des personnes en situation d’itinérance, qui assure depuis la mise en place de ce projet structurant.

Cette unité n’aurait pu voir le jour sans la précieuse collaboration de très nombreux acteurs et partenaires financiers. Le souhait du comité demeure la pérennisation de ce service et le soutien que le projet a reçu jusqu’à présent prouve la grande mobilisation du milieu autour de l’enjeu de l’itinérance. C’est grâce à la participation de tous et de toutes que le développement de ce service constitue aujourd’hui un modèle inspirant de concertation locale efficace.

À propos du Comité d’hébergement d’urgence en itinérance

Le Comité d’urgence est formé de plusieurs partenaires du milieu communautaire, public et municipal. Il est composé de représentants et représentantes de l’Ensoleilvent, de la Corporation de développement communautaire des Bois-Francs (CDCBF), de la Ville de Victoriaville, du Réverbère et du CIUSSS.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires