Investissement de 2,75 M$ pour la formation des travailleurs sylvicoles

Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. François Blais, et le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Laurent Lessard, ont annoncé un investissement de 2,75 millions de dollars en 2014-2015 pour le développement des compétences de la main-d’œuvre des travailleurs sylvicoles, par l’entremise du programme de formation des travailleurs sylvicoles d’Emploi-Québec. Ainsi, les travailleurs sylvicoles bénéficieront d’un montant supplémentaire de 350 000 $ par rapport à l’an dernier pour leur formation.

«Par ce geste, le gouvernement vient confirmer l’importance qu’il accorde à la formation des travailleurs sylvicoles pour leur permettre d’acquérir de nouvelles compétences afin de s’adapter aux changements de l’industrie forestière. L’adéquation formation-emploi étant le grand défi des prochaines années, cette aide supplémentaire contribuera à relever le défi du recrutement et de la rétention de la main-d’œuvre dans ce secteur d’activité. L’augmentation de la polyvalence des travailleurs sylvicoles favorisera aussi l’accroissement de la productivité et de la compétitivité des entreprises de l’industrie», a mentionné le ministre Blais.

Cet investissement supplémentaire permettra d’intégrer de nouveaux travailleurs sylvicoles et opérateurs d’équipements mécanisés. Divers projets pourront également être mis sur pied afin d’améliorer la polyvalence des travailleurs déjà en entreprise, notamment dans des tâches techniques et de supervision.

«La forêt représente une richesse essentielle pour l’économie du Québec. Nous avons établi son importance dès le début de notre mandat en annonçant une augmentation importante des budgets dédiés aux travaux sylvicoles. Cela a, entre autres, permis de créer et de consolider des emplois partout au Québec. À la suite de la crise forestière que nous avons connue et avec la relance qui est à nos portes, il faut maintenant être en mesure d’avoir les ressources et la main-d’œuvre nécessaires pour répondre aux besoins actuels d’aménagement de la forêt. L’annonce d’aujourd’hui est un geste significatif qui nous permettra d’atteindre cet objectif», a affirmé le ministre Lessard.

«C’est une bonne nouvelle pour notre industrie sylvicole qui est présentement en plein cœur de la mise en œuvre du nouveau régime forestier. Avec cet appui financier, nous disposerons d’outils supplémentaires pour recruter de la main-d’œuvre, la former et la maintenir en emploi afin de suivre l’évolution du marché du travail dans notre champ d’activité. Nous sommes heureux que le gouvernement du Québec reconnaisse l’importance de soutenir nos travailleurs sylvicoles pour développer l’économie du secteur forestier», ont indiqué, M. Pascal Audet, président de l’Association des entrepreneurs sylvicoles, M. Alain Paradis, président de la Fédération québécoise des coopératives forestières, et M. Rénald Bernier, président du Regroupement des sociétés d’aménagement forestier du Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires