Incendie et ingénierie : nouvelle ère de collaboration régionale

Communiqué

Incendie et ingénierie : nouvelle ère de collaboration régionale
Le conseil des maires de la MRC de L’Érable a adopté deux résolutions abordant les services incendie et ingénierie. Sur la photo, Jean-François Labbé (président du comité ingénierie et maire de la Paroisse de Plessisville), Gilles Fortier (préfet de la MRC et maire de Princeville), Pierre Fortier (maire de la Ville de Plessisville) et Marc Simoneau (président du comité incendie de la MRC et maire de Laurierville). (Photo : www.lanouvelle.net)

La MRC de L’Érable et la Ville de Plessisville s’apprêtent à déposer une demande d’aide financière au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) pour étudier une mise en commun des services incendie. Dans le même esprit de collaboration régionale, la Ville de Plessisville souhaite s’intégrer à l’entente intermunicipale des services d’ingénierie de la MRC.

Une demande d’aide financière sera donc déposée au Fonds régions et ruralité dans le volet soutien à la coopération intermunicipale et elle portera sur l’étude de mise en commun du Service de sécurité incendie régional de L’Érable (SSIRÉ) et du Service de sécurité incendie de Plessisville.

Une étude d’optimisation des services incendie avait été réalisée en 2020. Le contexte organisationnel et la volonté politique ayant évolué considérablement depuis, la MRC procédera à une mise à jour des données de cette étude par l’intervention d’une firme externe. « Il y a actuellement une volonté au conseil de la MRC d’aller plus loin. Nous voulons connaître les possibilités qui s’offrent à nous, tant du côté de la MRC que de la Ville de Plessisville, et viser une plus grande efficience », explique Marc Simoneau, maire de Laurierville et président du comité en sécurité incendie de la MRC.

Pour la Ville de Plessisville, cette demande de mise à jour démontre une fois de plus sa volonté de travailler en étroite collaboration avec l’ensemble des municipalités de la MRC de L’Érable. « Nous sommes à l’étape d’orchestrer différentes études pour voir les opportunités qui s’offrent à nous afin d’optimiser nos services. Nous voulons des regroupements de service gagnant-gagnant pour tous, c’est pourquoi nous réalisons ces études avec l’appui du MAMH. Elles nous serviront de cadre de référence lors de nos futures discussions et décisions », soutient le maire de la Ville de Plessisville, Pierre Fortier.

 

Ingénierie : une démarche pour intégrer la Ville de Plessisville à l’entente intermunicipale

 

La Ville de Plessisville a également entamé des démarches en vue d’être éventuellement intégrée à l’entente intermunicipale de services d’ingénierie régionale.

Ce 8e joueur pourrait donc se joindre à l’entente régionale du service d’ingénierie qui demeure en croissance depuis quelques années. La Ville de Plessisville a confirmé, par résolution le 2 mai, son désir de travailler en collaboration avec le service d’ingénierie de la MRC pour maximiser les forces et combler des besoins qui seront éventuellement discutés et déterminés par les équipes de travail en place. « L’adhésion sera progressive et tiendra compte des besoins de la Ville de Plessisville et des capacités actuelles de la MRC. Le service d’ingénierie de la MRC dessert actuellement sept municipalités et ce changement sera mis en place de manière à maintenir la même qualité des services. Cette nouvelle adhésion nous permettra de consolider le service d’ingénierie de la MRC et d’améliorer la cohésion des travaux entre nos municipalités partenaires », précise le maire de la Paroisse de Plessisville et président du comité d’ingénierie, Jean-François Labbé.

Le maire de la Ville de Plessisville se réjouit de cette nouvelle démarche d’intégration à l’entente régionale de la MRC de L’Érable. « Ce sera une belle bonification de services pour la Ville. Nous pourrons bénéficier d’équipements à la fine pointe de la technologie en plus d’avoir recours à un service d’ingénierie à moindre coût en étant regroupés avec d’autres municipalités. Les projets avanceront beaucoup plus vite avec un service de proximité comme celui-là », conclut-il.

Pour l’intégration de la Ville de Plessisville à son entente intermunicipale en ingénierie, la MRC déposera également une demande d’aide financière dans le cadre du même fonds, ce qui permettrait de financer jusqu’à 250 000 $ des dépenses occasionnées par l’ajout d’une municipalité dans une entente intermunicipale existante.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires