Construction résidentielle : PBL investit 10 M $ à Plessisville

Par Carol Isabel
Construction résidentielle : PBL investit 10 M $ à Plessisville
La Société immobilière PBL a fait l'acquisition du Motel Claire Fontaine et de son grand terrain de 100 000 pieds carrés. Les promoteurs prévoient la construction en 2023 d'un minimum de 40 nouvelles unités de logements en 2023. Sur la photo, Steve Duranleau, Jean-François et Marco Piché ainsi que Sébastien Bélanger. (Photo : www.lanouvelle.net)

La Société immobilière PBL de Plessisville investira près de 10 millions $ afin de réaliser deux projets immobiliers sur le territoire de la Ville de Plessisville, dont l’un concerne le Motel Claire Fontaine, situé sur la rue Saint-Calixte, qui sera complètement rasé pour faire place à de nouveaux appartements.

Jean-François et Marco Piché ainsi que Sébastien Bélanger et Steve Laurendeau sont les actionnaires de la firme plessisvilloise qui a fait l’acquisition du Claire Fontaine et de son vaste terrain pour une somme avoisinant les 380 000 $. Le Claire Fontaine, qui appartenait à Fang Yu, était encore évalué à quelque 500 000 $ au niveau municipal.

«Nous aurons la possibilité de construire un minimum de 40 appartements sur le site du Claire Fontaine qui nous offre 100 000 pieds carrés de superficie. À ce moment-ci, nous ignorons encore combien de bâtiments nous y construirons, mais dès qu’on présentera un projet qui sera accepté par la Ville, nous pourrons démolir le Claire Fontaine et faire place à nos travaux», d’expliquer Jean-François Piché.

À lui seul, ce projet de développement résidentiel nécessitera un investissement de l’ordre de 6,5 millions $. «Nous prévoyons le début de la construction pour 2023», de faire savoir M. Piché.

Autre projet de 2,6 millions $

C’est toutefois l’autre projet résidentiel qui sera situé au cœur du carré Saint-Calixte, Saint-Charles, Cormier et du Collège qui occupe présentement les promoteurs.

Ces derniers se sont portés acquéreur de trois maisons, l’une centenaire sur Saint-Calixte, l’autre sur Saint-Charles et la dernière sur Cormier afin de pouvoir mettre la main sur ce grand terrain de 40 000 pieds carrés, et ce, pour un coût d’achat global de 450 000 $.

Ils prévoient injecter 2,6 millions $ dans la construction d’un immeuble de huit logements et de deux autres de quatre logements. «Ce sera du 4 pièces et demie assez luxueux pour garder nos retraités à Plessisville», d’ajouter Sébastien Bélanger.

Et la réponse est déjà bonne pour les promoteurs alors que trois logements ont déjà été réservés, et ce, sans que le projet n’ait encore fait l’objet d’annonce.

La maison sur la rue Cormier sera démolie pour permettre d’ériger une entrée donnant accès aux nouveaux immeubles qui sont enclavés. Pour ce qui est des deux autres maisons, elles seront éventuellement remises en vente.

«Nous espérons pouvoir amorcer la construction pour septembre 2021 dès que nous aurons les autorisations nécessaires. Nos premiers locataires devraient prendre possession en 2022», de renchérir M. Piché.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires