CAA-Québec en janvier : le plus gros mois en assistance routière depuis 28 ans 

Communiqué

CAA-Québec en janvier : le plus gros mois en assistance routière depuis 28 ans 
(Photo : Archives)

Les Québécoises et Québécois se souviendront sans doute longtemps de ce début d’année 2022 qui a été marqué par une vague de froid extrême sur plusieurs jours, entrecoupée d’une tempête éclair. 

Les équipes de l’Assistance routière de CAA-Québec, elles, s’en souviendront, puisqu’elles ont réalisé 117 729 services pour les membres durant ce seul mois de janvier. Ce dernier se place donc au 2e rang des mois les plus achalandés derrière janvier 1994, où 141 013 services avaient été rendus.  

Froid glacial, consommation en électricité à son apogée, demande accrue pour du survoltage… À en croire les dépêches de presse de l’époque, le mois de janvier que nous venons de terminer avait tous les airs de celui de 1994 à l’exception près que 4 et demi ne jouait pas sur nos écrans cathodiques et que la patineuse artistique Tonya Harding n’a pas fait les manchettes à quelques semaines des Jeux olympiques.

En 2022, tout comme c’était le cas en 1994, les équipes de CAA sont à l’affût de la météo afin de bien se préparer. Elles se sont d’ailleurs mobilisées, tout le mois dernier, à l’approche des nombreuses journées glaciales que nous réservait Dame nature. Depuis le début de l’année, ce ne sont pas moins de 14 journées qui ont été ciblées à potentiel de fort achalandage afin de mieux servir les membres. 

Sur 117 729 services rendus…

70 095 survoltages ont été effectués, ce qui représente 60% des services rendus.

3333 membres ont remplacé leur batterie avec le service Assistance batterie.

30 959 membres ont eu besoin d’un remorquage, ce qui représente 25% des services rendus.

21 882 membres ont utilisé l’application CAA Mobile et le Web pour soumettre leur demande d’assistance.

45 minutes fut le délai d’attente moyen avant l’arrivée d’un membre de notre équipe.

L’Assistance routière de CAA-Québec encourage les automobilistes qui ont eu recours au survoltage depuis le début de l’année à profiter des journées plus clémentes à venir pour faire vérifier l’état de leur batterie et la remplacer au besoin. Après tout, l’hiver n’est pas terminé!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires