Après les hommes, un calendrier de femmes d’affaires

VICTORIAVILLE. Émily Créactive et la jeune femme derrière l’entreprise, Émilie Dufour, reprennent l’idée d’un calendrier pour une bonne cause. Mais après avoir présenté, cette année, 12 hommes d’affaires, le calendrier 2015 proposera 12 femmes.

«Les calendriers ont pour but de faire connaître des entreprises d’ici, de mettre en valeur des gens d’affaires qui se cachent derrière», souligne Émilie Dufour.

D’une année à l’autre, on alternera entre des hommes et des femmes d’affaires. Et toujours pour une bonne cause, la lutte au cancer de la prostate et au cancer du sein.

«Tous les profits générés par la vente du calendrier vont à la Fondation Hôtel-Dieu d’Arthabaska pour le département d’oncologie», précise la jeune femme de 26 ans, en affaires depuis 5 ans. «Il s’agit d’une façon pour moi de m’impliquer dans le milieu», dit-elle.

Sa prochaine campagne, Émilie Dufour l’a baptisée «Flamant rose» puisque les profits iront pour la cause du cancer du sein.

Ces femmes que le calendrier fera découvrir ne dévoileront aucun attrait physique particulier. Pas question de les dénuder. «Je préfère miser sur leur personnalité. Je souhaite les mettre en valeur dans leur milieu de travail. Bien souvent, on connaît davantage les entreprises et moins les personnes derrière», explique Émilie Dufour.

Le calendrier 2015 présentera donc 12 femmes d’affaires d’ici, âgées entre 20 et 50 ans, et provenant de différents secteurs d’activités, services, hôtellerie et immobilier, entre autres. Émilie préfère garder le mystère sur ces 12 femmes qu’elle présentera, le vendredi 7 novembre, lors d’un 5 à 7 au Pub Le Caméléon.

Le public pourra y entrer gratuitement. «La soirée sera animée. Il y aura cocktail et bouchées. Puis, on procédera au dévoilement vers 18 h. Les 12 femmes y seront et pourront signer le calendrier qui sera mis en vente au coût de 5 $», indique Mme Dufour.

Presque toutes les séances de photographies, 11 sur 12, avaient été effectuées, mercredi, au moment de l’entrevue, des photos d’une jeune photographe de la région, Marika Allaire.

L’an dernier, la vente du tout premier calendrier avait généré un montant de 1200 $ pour la Fondation HDA. Cette année, Émilie Dufour souhaite en écouler 3000 exemplaires.

Les intéressés pourront retrouver le calendrier dans une quarantaine de points de vente sitôt le lancement effectué le 7 novembre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires