En état d’ivresse lors d’une embardée, elle plaide coupable

En état d’ivresse lors d’une embardée, elle plaide coupable
* (Photo : Andy Dean Photography)

Une résidente de Sainte-Marie-de-Blandford, Sabrina Hould, 24 ans, a reconnu sa culpabilité, vendredi avant-midi, à une accusation d’avoir conduit un véhicule alors que son taux d’alcool dans le sang dépassait la limite légale.

La conductrice a été arrêtée peu de temps après une sortie de route survenue vers 4 h dans la nuit du 26 août 2020 sur la route de la Grande-Ligne à Victoriaville.

« Des citoyens, témoins de la sortie de route, ont contacté les policiers. À leur arrivée, ma cliente se trouvait près du véhicule. Elle leur a indiqué qu’elle n’était pas en état d’ébriété, mais qu’elle était fatiguée. Cependant, l’appareil de détection approuvé (ADA) a affiché la mention échec », a relaté son avocat Me Guy Boisvert,

L’alcotest, au poste de police, a révélé une alcoolémie de 130 mg d’alcool par 100 ml de sang, un taux qui constitue un facteur aggravant et qui justifie une amende plus élevée que le minimum prévu.

De manière commune, la poursuite et la défense ont suggéré une amende de 1500 $, suggestion entérinée par la juge Dominique Slater qui lui a imposé aussi l’interdiction de conduire minimale d’une année.

La juge n’a pas décrété une période d’interdiction absolue, de sorte que la jeune femme peut dès maintenant entreprendre les démarches avec la Société de l’assurance automobile du Québec pour munir son véhicule, si elle le souhaite, d’un appareil antidémarreur avec éthylomètre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires