Commerce détruit par un violent incendie

Commerce détruit par un violent incendie
Les pompiers faisaient déjà face, à leur arrivée, à un incendie d'une rare violence. (Photo : François Côté)

 
Un important incendie a détruit, lundi soir, le commerce de pièces de véhicules Pièces Fontaine au 1150, rue Notre-Dame Est à Victoriaville.
Les services d’urgence ont été appelés peu avant 21 h. À l’arrivée des premiers pompiers, le feu, déjà fort intense, projetait des flammes à plusieurs mètres dans les airs et faisait entendre plusieurs détonations.

Le capitaine aux opérations Martin Boissonneault a rapidement sonné une alarme générale.

Au total, 42 pompiers ont répondu à l’appel. En entraide, des sapeurs de Princeville, Warwick et de la Régie Incentraide ont aussi été déployés pour prêter main-forte. Ainsi, une soixantaine de pompiers ont été mobilisés.

Mardi matin, des pompiers se trouvaient toujours sur place, s’affairant à l’extinction de petits foyers d’incendie.

Durant l’intervention, le recours à une pelle mécanique a été nécessaire pour aider le travail des pompiers qui ont dû composer avec un froid sibérien.

Certaines évacuations préventives à proximité ont été effectuées au début, mais les résidents ont pu regagner leur domicile assez rapidement.

Heureusement, l’incendie n’a fait aucun blessé. 

Les pompiers ont fait appel à Urgence Environnement en raison de la présence de certains produits. « Tout a été validé et était conforme. L’environnement n’a subi aucun dommage », a fait savoir le directeur du Service de sécurité incendie de Victoriaville, Patrick Davidson.

Quant à la cause du sinistre, elle demeure inconnue pour le moment. « On en ignore la cause. Avec un incendie d’une telle ampleur, il ne reste que des ruines. On remet le dossier pour enquête à la Sûreté du Québec », a indiqué le directeur Davidson.

À la Sûreté du Québec, mardi matin, une porte-parole a souligné qu’un technicien en scène d’incendie et un enquêteur allaient se présenter sur les lieux, une fois la scène libérée par les pompiers. « Le travail est déjà commencé. Des témoins ont déjà été rencontrés par les policiers. Il en reste peut-être d’autres », a précisé la sergente Audrey-Anne Bilodeau.

L’incendie a mobilisé aussi les bénévoles du SIUCQ MRC d’Arthabaska qui ont assuré le périmètre de sécurité dans le secteur et la réhabilitation des pompiers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires