L’histoire du vêtement dans la région, maintenant racontée

L’histoire du vêtement dans la région, maintenant racontée
Noël Bolduc pose fièrement avec le livre qui porte sur l'histoire de l'industrie du vêtement. (Photo : www.lanouvelle.net)

Le lancement officiel du livre « L’industrie du vêtement à Victoriaville, de fil en aiguille, une histoire tissée serrée » avait récemment lieu. Ce livre de référence vient s’ajouter à la collection de la Société d’histoire et de généalogie de Victoriaville.

C’est Noël Bolduc, passionné d’histoire et curieux de nature, qui a coordonné tout le projet et écrit en bonne partie le livre maintenant disponible (accompagné d’une équipe chevronnée). En entrevue, il a expliqué qu’il était incontournable d’écrire l’histoire du vêtement à Victoriaville, l’industrie ayant occupé une place importante dans l’économie locale, mais également dans la vie sociale pendant une centaine d’années (1905-2005).

Il aura fallu quatre années de travail et de recherche de la part de l’équipe afin de réaliser l’ouvrage qui comporte en plus 250 photographies et 200 pages résumant parfaitement l’histoire des nombreuses manufactures de vêtements qui se sont installées à Victoriaville. Comment ce secteur s’est implanté dans la ville, notamment grâce à un groupe d’industriels du coin dont Paul Tourigny faisait partie. « Nous voulions rappeler l’implantation de plusieurs propriétaires de manufactures de vêtement (particulièrement les Richard, Rubin, De Luca et Gurberg) qui sont venus de Montréal. Nous tenions à souligner l’apport de ces industries (Victoria  Clothing, Rubin, Fashion-Craft, Utex) très florissantes qui ont transformé notre paysage économique », indique M. Bolduc.

Les petites comme les grandes industries du vêtement ont leur place dans le livre qui, en plus de l’historique du vêtement, aborde le sujet des syndicats qui se sont intégrés, la Deuxième Guerre mondiale qui a eu des impacts sur ce secteur manufacturier, etc. Puis il se termine avec le déclin de cette industrie, rattrapée par une concurrence difficile, voire impossible à égaler.

Tout un travail de recherche a été ainsi réalisé par l’équipe menée par Noël Bolduc. « En fait, c’est lui le véritable auteur de cet ouvrage de référence », dit le président de la Société d’histoire, Raymond Tardif.

Ce dernier indique que le livre intéressera tout le monde puisque rares sont ceux qui ne connaissent pas quelqu’un qui a œuvré dans ce secteur à Victoriaville.

M. Bolduc a de son côté mentionné qu’il en avait appris beaucoup avec ce travail, notamment en ce qui concerne le service sélectif national pendant la Deuxième Guerre mondiale (qui coordonne l’implication de l’ensemble des ressources humaines du pays). 

Il rappelle également que plusieurs de ces entreprises favorisaient le volet social des employés. « Elles ont soutenu des équipes sportives et même certaines ligues s’identifiaient à ce secteur d’activité et au nom de l’entreprise. »

M. Bolduc est bien fier de ce livre qui vient de paraître et qui est disponible à la Société d’histoire et de généalogie de Victoriaville. On peut se le procurer en édition régulière (couverture rigide et papier glacé) au coût de 25 $ ou à 40 $ pour l’édition prestige.

La publication du livre est possible grâce au soutien financier de la Ville de Victoriaville et du ministère de la Culture et des Communications.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires