Le Café rétro pop tire sa révérence

Le Café rétro pop tire sa révérence
Les propriétaires du Café rétro pop et du bar Martin'y, Nancy Fréchette et Martin Gosselin, mettent fin aux activités commerciales de leur établissement. (Photo : www.lanouvelle.net)

La pénurie de main-d’œuvre et les restrictions prolongées dues à la pandémie à la COVID-19 n’épargnent aucun secteur de l’économie. C’est dans ce contexte que le restaurant vintage Café rétro pop fermera définitivement ses portes après 31 années d’opération au centre-ville de Plessisville, le 24 octobre.

« La situation actuelle ne nous permet plus de poursuivre notre passion et c’est avec le cœur gros que nous annonçons la fin de nos activités. Jamais, nous n’avions anticipé la fermeture de notre établissement », ont expliqué ses propriétaires, Martin Gosselin et sa conjointe Nancy Fréchette, avec les larmes à l’oeil.

« Nous y avons mis tout notre cœur, mais il y a des limites à vouloir s’acharner. La réalité nous a rattrapés. C’est une décision raisonnée que nous avons dû prendre. Il n’aurait pas été logique de continuer ainsi », ont-ils poursuivi.

Comme ils l’expliquent, la pénurie de main-d’œuvre a frappé fort en janvier 2020 les forçant d’abord à prendre la décision de fermer le bar Martin’y qu’ils opéraient à l’étage depuis 2000. Deux mois plus tard, en mars, c’était au tour de la pandémie à la COVID-19 qui les amenait à suspendre les activités de la salle à manger de leur restaurant situé au rez-de-chaussée. Elle n’a jamais été rouverte depuis le 15 mars 2020.

« Depuis un an et demi, nous avons réussi à survivre grâce à notre service de livraison en restauration et à l’aide gouvernementale. Nous aurions pu rouvrir notre salle à manger, mais cela n’aurait pas été rentable en n’ouvrant qu’à la moitié de sa capacité sans compter les dépenses liées aux restrictions sanitaires et sachant aussi que le recrutement de personnel posait également problème tout comme l’approvisionnement auprès de nos fournisseurs », de confier le couple. « Dans ce contexte, il devenait préférable pour nous de faire notre deuil de cette belle aventure et de prendre une pause pour la prochaine année. »

Ils ont d’ailleurs vendu leur maison de la rue Cormier à Plessisville afin d’assumer leurs dettes et ont pris logement dans l’ancien bar Martin’y au deuxième étage qu’ils ont adapté à leurs besoins. Ils se consolent en se disant, à la blague, qu’ils ont certainement l’un des plus beaux lofts en ville. Quant au restaurant du rez-de-chaussée, celui-ci leur sert présentement de lieu d’entreposage.

Les débuts du Café rétro pop

C’est en 1990 que Pierrette, la mère de Martin, démarrait le Café rétro pop sur la rue Saint-Calixte. Elle l’a opéré durant sept ans avant que Martin et Nancy ne prennent la relève en 1997. Deux ans plus tard, le restaurant déménageait à l’adresse actuelle au 1587, avenue Saint-Louis. En 2000, ils rénovaient le deuxième étage pour transformer l’appartement qui allait devenir le bar Martin’y qui a duré 20 ans. En 2004, une terrasse quatre saisons était ajoutée au bar du deuxième étage.

Le Café rétro pop a déjà employé jusqu’à 70 employés dans ses plus belles années. Les propriétaires laissent d’ailleurs entendre qu’ils ont commencé à ressentir les effets de la pénurie de main-d’œuvre depuis quelques années déjà. Le restaurant et le bar ne comptaient plus que 25 employés lors de la fermeture du bar Martin’y l’an dernier.

« Déjà, les heures d’ouverture à ce moment avaient été réduites et nous fermions même les deux établissements durant deux semaines l’hiver et deux semaines pendant la période estivale. Aussi, nous n’étions plus ouverts les lundis et mardis, faute de personnel. »

Lorsqu’ils ont annoncé la fermeture à leurs employés dimanche, il n’en restait plus que quatre (trois livreurs et un cuisinier) mis à part les membres de leur famille également impliqués dans l’entreprise.

Martin et Nancy ont d’ailleurs tenu à remercier leurs trois enfants (Gabriel, Sabrina et Marika) pour leur implication de même que leurs parents qui ont contribué à leur succès. Ils ont également eu de bons mots pour tous leurs employés qui se sont succédé au cours des années à s’affairer à satisfaire leur clientèle. Enfin, ils ont tenu à saluer également tous leurs clients qui ont fait découvrir leur restaurant et bar à leurs familles et amis et pour leur encouragement durant toutes ces belles années. « Ce fut une belle expérience qui restera gravée dans nos cœurs et pour laquelle nous en garderons des souvenirs heureux », ont-ils conclu.

Quant à leur avenir immédiat, ils entendent profiter de la prochaine année pour y réfléchir. Ils ont plein d’idées. Lui, à 54 ans, et elle, à 50 ans, se disent encore trop jeunes pour devenir retraités!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
6 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
MARIE GJ B
MARIE GJ B
4 jours

DÉSOLÉE J`AIMAIS BIEN CET ENDROIT.

Carole
Carole
3 jours

Déjà que c’était dommage de ne plus avoir le Martiny’y avec sa belle ambiance de vieux Québec. Maintenant je vais perdre la meilleure pizza smoke meat. Personne ne la faisait comme ça. 😥

Ginette Rancourt
Ginette Rancourt
3 jours

C’est regrettable, j’aimais beaucoup l’atmosphère rétro et le personnel et la bouffe.Je vous souhaites un bel avenir pour le futur

Louise
Louise
3 jours

Dommage, vraiment dommage j’adorais déjeuner chez-vous. J’adorais le décor et l’ambiance de votre resto.

suzane Jean
suzane Jean
3 jours

Vous deux si courageux, déterminé, je suis désolé de cette situation,mais je sais que c,est un cadeau mal emballé.Le meilleur est toujours derrière un grand nuage ,,,soufflons tous un vent de fraicheur pour vous deux a venir.

Manon Brochu
Manon Brochu
3 jours

Je suis triste… 😥mais je peux comprendre votre situation…. Merci! Pour toutes ces belles années !!! Et Bonne chance à vous deux pour la suite…😘