Gleason : 4,5 M en projets et une remontée baptisée

Gleason : 4,5 M en projets et une remontée baptisée
Mylène Laroche et Laurent Lemaire (Photo : www.lanouvelle.net)

Cela faisait depuis décembre 2019 qu’on n’avait pas tenu de conférence de presse à la station du mont Gleason à Tingwick. Celle de mercredi a permis d’apprendre que des projets, totalisant 4,5 M, étaient en cours de réalisation et que la remontée mécanique installée il y a deux ans maintenant était baptisée du nom de Mylène Laroche.

Beaucoup d’annonces donc à faire par l’équipe en place, à commencer par l’identité du nouveau président du conseil d’administration, Christian Côté. Ce dernier vient remplacer Mylène Laroche à ce poste, mais cette dernière demeure en place au sein du CA. Parlant de Mme Laroche, elle a été très surprise et émue lorsqu’on a dévoilé, à la fin de la conférence de presse, le nouveau nom de la plus récente remontée mécanique, située à côté de la première qui porte le nom de Laurent Lemaire (celle-ci a subi aussi une petite cure de jeunesse permettait une harmonisation visuelle des deux identités).

L’équipe voulait lui faire cette surprise afin de souligner tout le travail qu’elle a réalisé à Gleason depuis 25 ans. En effet, même si cela fait deux ans que la remontée est en place, on ne l’avait pas encore baptisée, souhaitant trouver un nom représentatif. Celui de Mylène Laroche a naturellement été évoqué et choisi. « C’est un nom qui représente le dévouement et la bienveillance, à l’image de la montagne », a indiqué le directeur des opérations, David Grenier.

Quant à Mylène, elle a indiqué qu’elle n’avait jamais eu comme but d’avoir son nom inscrit sur une remontée, mais elle était bien contente qu’on l’ait choisi. « Pour moi, la réussite de Gleason, c’est chacun d’entre nous », a-t-elle voulu partager.

Les projets

Avant d’annoncer les projets, la directrice générale de Gleason, Nadia Pépin, a rappelé que la dernière saison avait été exceptionnelle, battant un record d’achalandage avec 136 000 visiteurs, en pleine pandémie. « Et on sent encore l’engouement cette année puisque 75% des abonnements ont été vendus à ce jour », a-t-elle indiqué.

L’abonnement sera pratique pour les skieurs et planchistes puisque les achats de billets quotidiens en ligne seront encore en place pour la prochaine saison, permettant de limiter la capacité d’accueil. « Le service de restauration (sur place) sera toutefois en opération (Wiskipub et chalet du sommet) sous présentation du passeport vaccinal », a-t-elle ajouté.

Du côté des remontées, c’est actuellement le statu quo, donc les mêmes principes qu’à la fin de la saison dernière s’appliqueront. Et pour ce qui est des glissades sur tube (fermées l’an dernier), elles reviendront en opération pour la prochaine saison. « Le seul nuage gris qui plane, c’est le nombre de places assises dans le chalet », ajoute Nadia. En effet, on ne pourra le remplir à pleine capacité, comme on le faisait avant la pandémie, mais la situation peut évoluer. « Les gens devront s’adapter en revoyant, par exemple, l’heure du repas ou en reprenant les habitudes de l’an dernier et faire des pique-niques ou manger dans la voiture », a-t-elle annoncé.

Les projets

Toujours afin d’améliorer l’expérience de Gleason, des projets sont en cours et totalisent des investissements de 4,5 M $. Parmi eux, il y a une augmentation du domaine skiable en soirée avec l’éclairage de la piste « Victoriaville ».

Pour les amateurs de randonnée alpine (qui sont de plus en plus nombreux), une nouvelle piste a été aménagée. D’une longueur de 1,3 km, elle sera balisée et située à proximité de la piste Pierre-Ling et de La Côte à Georges. Le système d’enneigement sera pour sa part encore une fois amélioré avec l’ajout de quatre canons à neige et six perches d’enneigement.

La construction du bâtiment des opérations (qui a été détruit par un incendie en février) est revenue dans les projets, mais s’achève. On a profité de la reconstruction pour améliorer les lieux afin de les rendre plus agréables pour les employés.

Un autre investissement important est destiné au raccordement des égouts à la Ville de Warwick, par un conduit totalisant 1,3 km qui sera en fonction pour la prochaine saison.

Recrutement

Afin d’offrir le meilleur service possible, il faut toute une équipe (environ 260 employés et bénévoles) et le recrutement, comme partout ailleurs, est un défi à Gleason. Pour se démarquer, la station de glisse se dote d’une image d’employeur, « Crew de la montagne », qui sera assortie d’une campagne publicitaire visant à montrer tous les avantages de faire partie de l’équipe.

Ne manquera plus que la neige et tout sera prêt pour la prochaine saison.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires