Loisirs : nouvelle contre-offre de la Paroisse

Loisirs : nouvelle contre-offre de la Paroisse
Le maire de la Paroisse, Alain Dubois, accompagné de conseillers municipaux, a présenté une nouvelle contre-offre à la Ville dans le dossier des loisirs. (Photo : www.lanouvelle.net)

Le conseil municipal de la Paroisse de Plessisville fonde de grands espoirs d’en arriver à une entente avec la Ville de Plessisville dans le dossier des loisirs avec sa nouvelle contre-proposition.

Dans la nouvelle offre, la Paroisse maintient sa volonté de conclure une entente minimale de trois ans permettant la réciprocité sans frais de résident pour les utilisateurs des tennis, bibliothèques et camps de jour et prévoit verser un montant de 145 760 $ à la Ville pour l’ensemble des autres services et structures de loisirs de la Ville pour 2021, 2022 et 2023. Elle bonifie toutefois sa proposition par la création d’un fonds d’aide aux organisations sportives des deux municipalités de 50 000 $ par année (2021, 2022 et 2023).

« Nous croyons que cette proposition pourrait nous permettre d’atteindre l’objectif final qui est de soutenir nos organisations sportives et d’assurer la fluidité, la simplicité et l’harmonie pour les citoyens utilisant ces services de proximité », a expliqué le maire de la Paroisse, Alain Dubois, accompagné de conseillers municipaux. « Je comprends que c’est une période qui est douloureuse pour les utilisateurs, mais nous pensons que cette proposition mettrait vraiment nos deux municipalités dans une situation de rapprochement. »

« Nous maintenons notre proposition pour trois ans ou cinq ans. Nous n’aurions pas fait tous ces efforts pour compléter l’année en cours seulement », a ajouté M. Dubois rappelant l’ouverture du maire Fortin à une démarche de négociation pour une entente de plus d’un an contrairement à la dernière proposition de la Ville visant à terminer l’année et à laisser aux prochains conseils municipaux le soin de se rasseoir au lendemain des prochaines élections pour jeter les bases d’une entente de plus longue durée.

« C’est un grand pas que nous faisons. Il reste à savoir s’il sera complété par la Ville », de conclure M. Dubois.

Rappelons que la dernière proposition de la Ville portait sur une entente d’un an établie à 202 823 $ et que la Ville acceptait de retrancher les coûts annuels associés à l’accès de la bibliothèque Linette-Jutras-Laperle et refusait de soustraire la proposition initiale de RCGT la part attribuable aux commandites versées aux associations sportives comme demandé par la Paroisse.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires