Plessisville inaugure sa première murale historique

Communiqué

Plessisville inaugure sa première murale historique
La première murale historique à Plessisville a été inaugurée en présence de l'artiste muraliste Nicolas Lareau, des membres du conseil municipal et des étudiantes qui ont participé au volet participatif du projet. (Photo : www.lanouvelle.net)

La Ville de Plessisville a procédé à l’inauguration de sa première murale historique intitulée « Plessisville, des couleurs qui nous rassemblent » en compagnie de l’artiste muraliste Nicolas Lareau, des membres du conseil municipal et des étudiantes qui ont participé au volet participatif du projet.

La magnifique murale a pour la Ville de Plessisville une signification toute particulière puisqu’elle met en perspective différents marqueurs identitaires de son histoire. « Dès la mise en place du projet au mois de mars, le comité consultatif avait comme ligne directrice de dresser une liste d’éléments historiques et identitaires de Plessisville afin de guider l’artiste dans la réalisation de sa maquette », mentionne le maire de la Ville de Plessisville, Mario Fortin.

Une œuvre unique

À l’occasion du vernissage, l’artiste Nicolas Lareau était très fier de présenter son œuvre à la population. L’essor économique qu’a connu Plessisville au cours des dernières années fut très inspirant pour ce dernier. « La Ville a su mettre à profit ses ressources et son savoir-faire de manière à se développer et à se faire connaître même à l’étranger. C’est d’ailleurs un élément que j’ai voulu représenter dans la murale à travers la perspective de l’horizon et en reproduisant l’usine Forano, un fleuron dans le développement économique de la ville. »

Voulant également mettre de l’avant le caractère chaleureux, accueillant et généreux des Plessisvillois, Lareau a illustré des mains sur le cœur d’une femme pour représenter ces valeurs qui forgent la communauté plessisvilloise. « Je ne connaissais pas la ville et immédiatement après ma première visite je suis tombé sous le charme de son centre-ville, de son parc où coule la rivière Bourbon et des gens qui y habitent. Les citoyens rencontrés lors de la réalisation de la murale ont démontré une belle ouverture d’esprit et beaucoup d’intérêts pour l’art et la culture », affirme l’artiste muraliste.

De plus, certains éléments illustrant l’identité de la ville font partie de la fresque tels que le joueur des Braves de Plessisville, les feuilles d’érable, le trio générationnel et les couleurs automnales.

Volet participatif

Le projet de la murale avait également un volet participatif. Huit étudiantes et deux enseignants de la polyvalente La Samare ont réalisé des œuvres qui seront accrochées au centre-ville. Les participants avaient comme mandat de personnaliser une feuille d’érable tout en respectant la thématique « Le centre-ville » au cours des quatre rencontres avec l’artiste.

« Cette dimension du projet amène plusieurs éléments positifs, dont celui de renforcer le sentiment d’appartenance pour sa ville et son histoire. Ce volet permet aussi de transmettre mes connaissances aux participants quant aux arts visuels et d’autres notions directement associées à l’art de rue/murale », mentionne M. Lareau.

En terminant, le maire Fortin se dit très heureux de présenter à ses concitoyens la nouvelle fresque qui met en valeur une partie de l’historique de Plessisville ainsi que de sa communauté tissée serrée depuis des décennies. « Nous croyons fortement que ce genre de projet culturel permet de renforcer l’identité collective des Plessisvillois. J’invite donc tous les citoyens à venir admirer cette magnifique œuvre qui embellit merveilleusement bien notre centre-ville et à me suggérer de nouveaux endroits pour la réalisation de futures fresques », a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires