Francis Rouillier à la conquête d’un troisième titre

Par Zakary Mercier
Francis Rouillier à la conquête d’un troisième titre
Francis Rouillier (Photo : René Houde)

Le double champion de la Coupe Canada Sani Marc–Desjardins (CCSM-D) chez les amateurs, Francis Rouillier, se lance à la conquête d’un autre titre. Il espère soulever le trophée pour une troisième fois au Club de golf Victoriaville.

Même s’il a participé à chacune des huit éditions de la CCSM-D, Francis Rouillier est toujours excité à l’approche de la compétition. « C’est un événement spécial chaque année. Il y a toujours une fébrilité et il y a une belle histoire qui s’est créée au cours des dernières années. C’est toujours un plaisir et un honneur d’y participer », a-t-il confié.

Si plusieurs ont vu l’annulation de l’an dernier de façon négative, Rouillier ne fait pas partie du lot. Au contraire, il est d’avis que la population répondra présente, encore plus qu’à l’habitude. « Je pense que la pause peut avoir apporté un petit quelque chose de plus puisque les gens ont vraiment hâte à l’édition de cette année. Je crois qu’ils ont hâte de revenir au Club de golf Victoriaville et d’y passer une belle semaine. »

Le golfeur ne cache aucunement son intention de soulever la CCSM-D pour une troisième fois. « C’est certain que je vise un troisième championnat amateur. Je veux vraiment arriver prêt pour ça. » Il ajoute tout de même qu' »un trophée, c’est bien, mais simplement d’être fier de soi, ça peut être aussi gratifiant. »

Malgré son objectif très clair, il compte profiter pleinement du bon temps en compagnie de son père qui agira comme caddie. « C’est toujours un bon moment père-fils. Ça va simplement être de donner le maximum de moi-même et de savourer la chance que j’ai de disputer le tournoi à la maison. »

Ses connaissances du parcours peuvent l’avantager, mais seulement jusqu’à un certain point. Il ne veut pas tomber dans le piège de l’excès de confiance « Ça peut être un couteau à double tranchant. Tu connais tellement les coups que tu dois exécuter que tu penses trop au lieu de juste jouer. C’est peut-être un avantage, mais pas un significatif. »

Sa préparation va bon train, mais il n’a pas l’intention d’accentuer sa cadence d’entraînement. « Je pratique beaucoup mon jeu court, mais je ne joue pas plus qu’à la normale. Si je joue trop, je commence à trop penser. J’essaye de garder mon rythme habituel. »

Comme dernière étape, il prendra part à la première édition de l’Omnium Machinex, presente les 6 et 7 août, au Club de golf Laurier de Princeville. « Je le vois comme une excellente préparation et c’est une belle façon pour moi d’aller m’amuser sur un terrain que j’aime énormément. »

De son côté, la CCSM-D se déroulera du 12 au 15 août, au Club de golf Victoriaville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires