Une année d’entraide exceptionnelle

Communiqué

Une année d’entraide exceptionnelle
Diane Lefort (Photo : gracieuseté)

Lors de leur 39e assemblée générale annuelle, les dirigeants du Centre d’entraide Contact de Warwick ont profité du rassemblement de leurs membres pour déposer le rapport d’activités et les états financiers 2020-2021.

Lors de cette assemblée réunissant une vingtaine de personnes (nombre restreint à cause des restrictions dues à la COVID-19), une année d’entraide exceptionnelle a été mise en lumière. L’équipe du Centre se dit heureuse, mais surtout soulagée que la pandémie semble vouloir se retirer enfin.

Depuis 1983, la mission du Centre

Il faut se rappeler que le Centre n’a fermé ses portes que quelques semaines en 2020. Comme l’organisme en est un d’aide, il trouve sa raison d’être dans la planification, l’organisation, la coordination, le contrôle et l’évaluation des ressources humaines, matérielles et financières afin de rendre des services à tout individu ayant une problématique biopsychosociale ou socio-économique vivant une situation de nécessité temporaire. Rappelons-nous que le Centre dessert cinq municipalités pour une population totale de 8822 personnes. Dans la dernière année, il a été très sollicité et a répondu présent auprès des citoyens qui se sont vu désorganiser par cette pandémie.

La pandémie aura mis en lumière les enjeux concernant la santé mentale de la population du Québec et aura mis en évidence le manque de filet social dans les milieux.

Durant la pandémie, le Centre a mis sur pied plusieurs groupes d’entraide et a procédé à des appels de soutien à la communauté. Les intervenantes du Centre ont procédé à plus de 15 000 rencontres individuelles ou de groupes et d’appels téléphoniques. Parfois simplement pour saluer rapidement et souhaiter une bonne journée aux aînés du milieu, parfois pour stabiliser une profonde désorganisation empreinte d’incertitude, de solitude et surtout d’anxiété.

L’évolution des services

Le Centre d’entraide a évolué, ainsi que ses services. Aujourd’hui, nous retrouvons sous le même toit les services tels que intervention sociale, distribution alimentaire, dépannage social, prêt d’appareils orthopédiques, programme bénévole d’impôt, campagne des paniers de Noël, soutien aux organismes, aide pour remplir des formulaires, information et référence, soutien à la suite d’un deuil, accompagnement en transport, groupe de soutien, plateau de réinsertion sociale en transformation alimentaire ainsi que la vente de vêtements, d’articles usagés, de mets cuisinés et le tout dernier né grâce au restaurant Le Terrier des repas à prix modique.

La distribution alimentaire en temps de pandémie

L’organisme a fait des pieds et des mains pour pouvoir distribuer des denrées alimentaires à un nombre beaucoup plus élevé qu’à l’habitude, et ce, dès le début de la pandémie. Rappelons qu’en mars 2020, à l’arrivée de la COVID-19, plusieurs commerces fermaient leurs portes laissant ainsi beaucoup de gens anxieux et sans recours immédiat. De plus, l’aide des gouvernements aux banques alimentaires et leurs incitations à la population de les utiliser a fait doubler les demandes d’aide, qui ont atteint des sommets jamais vu pour l’organisme au cours de l’année.

Graduellement et heureusement avec l’aide de la Prestation canadienne d’urgence (PCU), les demandes se sont stabilisées, mais cette crise a révélé quelque chose de plus pernicieux durant l’année : les troubles de santé mentale, dont le trouble d’adaptation et d’anxiété. Selon la directrice, Diane Lefort, la pandémie nous quitte peu à peu, mais laisse derrière elle une lassitude et une irritabilité qui sont palpables dans les échanges sociaux, et ce, au quotidien. Le danger c’est que ces sentiments, même légitimes, ont mis ou mettront en péril le tissu social parfois déjà précaire de bien des gens. La direction du Centre tentera d’ici septembre de mettre en place des services d’intervention mobiles dans les cinq municipalités qu’il dessert.

« Il faut prêter l’oreille à la détresse des gens et être bienveillant. »

En développement

Le service d’accompagnement social se déploiera dans les municipalités à raison d’une journée par mois, les gens pourront donc avoir accès à une intervenante en santé mentale sans rendez-vous et de façon informelle. La direction du Centre espère ainsi sensibiliser les populations à l’importance de la santé mentale et éliminer les barrières d’accessibilité. Dès août, l’organisme contactera les municipalités intéressées par ce service afin de trouver le meilleur emplacement en vue d’offrir l’intervention mobile à leurs citoyens.

Pour toute question concernant ce service, n’hésitez pas à contacter Diane Lefort, directrice générale.

Le Centre en chiffres

145 familles sont inscrites à la distribution alimentaire, dont 61 à 70 se présentent aux 2 semaines pour bénéficier de ce service;

1013 personnes, dont 219 enfants, sont inscrites et ont bénéficié des services offerts;

12 personnes ont bénéficié du programme de réinsertion sociale, soit 8882 heures;

11 personnes ont réalisé des travaux compensatoires, soit 1009 heures;

120 paniers de Noël et 19 080 $ ont été remis lors de la campagne des paniers de Noël;

602 personnes ont bénéficié de 554 heures d’écoute;

7662,50 heures de bénévolat ont été réalisées.

Le conseil d’administration

Pour la prochaine année, les membres seront représentés par le conseil d’administration suivant : Lucien Roy, président, Réal Gagnon, vice-président, Diane Ouellette, secrétaire-trésorière, Pierrette Proulx, administratrice, Gaétan Jacques, administrateur, Marq Doyon, administrateur et Denis Lachance, administrateur.

L’avenir incertain, gardons confiance…

On ne s’est pas assis à attendre. Nous avons réinventé nos façons de faire et en adoptant des changements radicaux. Notre Centre est là plus dynamique que jamais.

L’enjeu majeur pour l’avenir : Trouver ensemble des solutions afin de poursuivre notre mission.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Une année d'entraide exceptionnelle - La Nouvelle Union et L'Avenir de l'Érable - HealthGlitz
1 mois

[…] Read original article here […]