René Lussier lance «Complètement marteau» le 11 juin

Communiqué

René Lussier lance «Complètement marteau» le 11 juin
Complètement Marteau, de René Lussier (Photo : gracieuseté)

MUSIQUE. René Lussier lance un nouvel album de ses compositions nommé Complètement marteau. Il paraît au Québec le 11 juin sur l’étiquette spécialisée Recommended Records (Angleterre), en collaboration avec Circum-Disc (France). Jusqu’à cette date, l’album est en écoute intégrale sur Radio-Canada OHdio.

Pour René Lussier, qu’on a souvent entendu au Festival International de Musique Actuelle de Victoriaville (dont en 2021), cet album est un assemblage inattendu : «J’ai réuni quatre compositions issues de commandes auxquelles j’ai répondu avec un maximum de liberté. Elles témoignent toutes d’un long processus de gossage et de picossage. En tant que fier patenteux de musique hors normes, je les ai regroupées sous le titre de «Complètement marteau», comme dans fou raide, débridé et surprenant, mais aussi comme dans fabriqué à la main, patiemment et laborieusement, avec mes outils d’autodidacte.»

De fait, les pièces de l’album ont toutes enregistrées à l’atelier de l’artiste à Saint-Jacques-le-Majeur. À l’exception de la contrebasse (Hugo Blouin), Lussier y joue tous les instruments : guitare, podorythmie, voix, percussions inventées, ainsi que l’inimitable daxophone, un idiophone inventé par le musicien allemand Hans Reichel.

Complètement marteau est disponible au Canada en format numérique à l’adresse https://renelussier.bandcamp.com, ainsi qu’en format CD chez les détaillants participants. À l’international, la distribution est assurée par Recommended Records et Circum-Disc.

Né à Montréal en 1957, le guitariste René Lussier est une des figures dominantes de la musique innovatrice québécoise. Il partage sa pratique entre la composition, l’improvisation, la trame sonore, la chanson, la réalisation et la production.

On lui doit une soixantaine de musiques de film, l’extraordinaire bande sonore du Moulin à Images de Robert Lepage (2008-2012) et une trentaine de disques, dont Le Trésor de la langue, Grand prix Paul Gilson en 1989, une fresque sur la parole et l’histoire qualifiée de chef d’œuvre par la critique. Il a initié ou fait partie de multiples ensembles qui lui ont permis de tourner un peu partout dans le monde, entre autres avec le musicien britannique Fred Frith (Nous autres, Keep the Dog, Fred Frith Guitar Quartet). René Lussier a reçu le Freddy Stone Award « …pour son intégrité artistique, son esprit novateur et son apport à la musique nouvelle canadienne » et le prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton du Conseil des Arts du Canada « pour honorer les réalisations exceptionnelles et l’excellence ».

Au cours des dernières années, il a composé pour la scène, sonorisé des installations du cinéaste Pierre Hébert, écrit pour les ensembles Hard Rubber (Vancouver) et Bang on a Can (New York), ainsi que pour son propre Quintette René Lussier (festivals et tournée japonaise en 2018), avec lequel il s’apprête à enregistrer un deuxième disque. Depuis 2003, il vit et travaille à la campagne, où il s’est construit un laboratoire de travail. Son activité y est toujours aussi effervescente, à la poursuite inlassable d’une démarche éclectique guidée par l’expérimentation.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires