Une dynamique de collaboration porteuse de changements

Par Dominic Poulin, commissaire en développement agricole à la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région
Une dynamique de collaboration porteuse de changements
(Photo : gracieuseté - Archives)

Gourmande, dynamique, saisonnière et diversifiée, la culture agroalimentaire régionale se veut le vecteur d’un développement économique régional d’importance pour les communautés de la MRC d’Arthabaska.

Elle se veut également porteuse d’un grand potentiel vers la naissance d’un système alimentaire durable.

Mais qu’est-ce qu’un système alimentaire durable (SAD)?  Celui-ci peut être défini comme «un réseau de collaboration territorial qui intègre la production, la transformation, la distribution et la consommation de produits alimentaires ainsi que la gestion des matières résiduelles, dans le but d’accroître la santé environnementale, économique et sociale de la collectivité. Il comprend les acteurs, les activités et les infrastructures soutenant la sécurité alimentaire d’une population et repose sur une gouvernance alimentaire territoriale» (Vivre en Ville, d’après FCM, 2010; GIEC, 2014).

Ainsi, ce réseau de collaboration territorial intégré dans le réseau bioalimentaire se veut un des principaux témoignages d’une transformation du système alimentaire. Entre d’autres mots, les acteurs bioalimentaires doivent trouver des solutions collectives adaptées aux particularités de leur milieu tout en s’appuyant sur les meilleures pratiques connues. Pour ce faire, toutefois, ils doivent avoir établi une vision similaire et avoir des objectifs communs.

Ceci était le but de la rencontre du 25 février dernier, lors de l’atelier virtuel «Ensemble, bâtissons un système alimentaire durable», organisé par la MRC d’Arthabaska, où 63 participantes et participants ont travaillé ensemble pour définir une vision collective du système alimentaire durable pour le territoire. Bien qu’il ne s’agisse que d’une première rencontre, elle témoigne de la volonté des organisations à mettre ensemble leurs savoirs et leurs ressources afin d’instaurer une dynamique de collaboration et renforcer le système alimentaire.

Cet enjeu fut également soulevé lors de l’élaboration du Plan de développement de la zone agricole (PDZA) de la MRC d’Arthabaska via l’orientation «Améliorer la cohésion des acteurs en faveur du développement de l’agriculture et d’une cohabitation harmonieuse». Les enjeux du système actuel sont nombreux et interreliés et la pandémie actuelle a mis de l’avant l’importance d’un réseau alimentaire résilient. Ainsi, c’est en jouant en équipe qu’on accélèrera la transition vers un système alimentaire durable.

Quelques initiatives et projets favorisant une dynamique d’achat local

De nombreuses actions du PDZA et initiatives sur le territoire encouragent l’achat local. Certaines visent la mise en place d’une structure favorisant l’émergence de produits agroalimentaires, d’autres, la création d’occasions gourmandes locales pour la région. Voici quelques exemples qui impliquent la collaboration de nombreux partenaires afin de faire vivre le potentiel de la région.

Rendez-vous gourmand ̶ marché public saisonnier : pour une 4e année, cette initiative localisée en plein cœur du centre-ville de Victoriaville offre une vitrine estivale tous les vendredis de juillet et août dans le but de promouvoir les producteurs locaux et leurs produits dans une ambiance conviviale.

Notre Centre-du-Québec, goûtez-y! : un identifiant régional mettant en valeur les produits de la région. Notre Centre-du-Québec, goûtez-y! est une initiative qui vise à faire la promotion des produits centricois et à augmenter la part de l’achat de produits locaux chez les consommateurs de la région.  Goutez-y.com

Les Petits ambassadeurs Notre Centre-du-Québec, goûtez-y!: élaboré au Saguenay Lac-Saint-Jean, ce projet, porté par la Table intersectorielle régionale pour les saines habitudes de vie du Centre-du-Québec, est une accréditation destinée aux services de garde éducatifs qui se distinguent par la mise en valeur et l’intégration des produits locaux et régionaux à leur menu.

Projet ciblant l’approvisionnement en produits bioalimentaires québécois dans les institutions de la MRC d’Arthabaska : porté par le Cégep de Victoriaville et coordonné par le Centre d’innovation sociale en agriculture (CISA), ce projet permettra notamment de développer la dynamique de collaboration entre les acteurs ayant une influence sur l’approvisionnement institutionnel et d’accroître son impact économique à l’échelle de la MRC.

Les consommateurs locavores souhaitant contribuer à une dynamique d’achat local ont de nombreuses possibilités dans la région : kiosques à la ferme, fermes agrotouristiques, fermes d’autocueillette et marchés mettant de l’avant les produits locaux.

Laissez-vous inspirer en consultant le site www.tourismeregionvictoriaville.com. Vous y découvrirez une foule de suggestions et d’expériences gourmandes.

La CDEVR active pour l’agriculture

La Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR) et l’équipe de la MRC d’Arthabaska travaillent activement avec les partenaires agricoles régionaux, dont l’Union des producteurs agricoles (UPA) ainsi que le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) à mettre en œuvre le PDZA. L’orientation des travaux est axée principalement sur trois cibles : le manque de relève et de main-d’œuvre agricole, la mise en marché de proximité et l’occupation dynamique du territoire.

Pour toute question relative au PDZA, vous pouvez joindre Dominic Poulin au 819 758-3172, poste 222 et consulter la page Facebook de la CDEVR.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires