Victo prône la protection du climat, de l’enfant et des monarques

Victo prône la protection du climat, de l’enfant et des monarques
Le maire André Bellavance (Photo : www.lanouvelle.net)

Changements climatiques, protection de l’enfant et des monarques, la Ville de Victoriaville a résolu, lundi soir, de s’engager dans des démarches concrètes.

D’abord, le conseil municipal a adhéré à la déclaration d’engagement «Unis pour le climat» de l’Union des municipalités du Québec (UMQ). Par cet engagement, la Ville tient à faire de la lutte et de l’adaptation aux changements climatiques des moteurs de ses décisions.

«L’UMQ, effectivement, fait une vaste offensive concernant la lutte aux changements climatiques. À titre de président de la commission de l’environnement de l’UMQ, j’ai participé activement à la rédaction de cette plateforme. On a eu l’occasion de démontrer que du côté des municipalités, nous nous trouvions souvent en première ligne pour être capable d’intervenir concernant les changements climatiques», a indiqué le maire André Bellavance.

Il existe différentes façons d’agir à cet effet, a-t-il noté, citant en exemple les initiatives pour contrer les îlots de chaleur, comme on l’a fait au stationnement Pierre-Laporte, l’ajout de véhicules électriques ou hybrides (Victo en compte 15), le plan de mobilité durable et de transport actif  ou encore le programme Victoriaville Habitation durable (VHD). «C’est d’ailleurs un programme fort populaire depuis 2011. Une habitation neuve sur quatre à Victo est certifiée VHD. Il connaît une popularité ailleurs au Québec également, car bon nombre de municipalités l’ont aussi adopté ou adapté», a fait valoir le premier magistrat.
Le maire Bellavance a aussi annoncé la tenue d’une consultation publique en ligne à vic.to/changementsclimatiques. «Nous allons vous consulter en vue de l’adoption d’un Plan d’adaptation aux changements climatiques. Nous voulons connaître des citoyens leurs réflexions, leurs besoins et leurs idées», a-t-il fait savoir.

Les intéressés ont jusqu’au 14 mai pour s’exprimer en ligne. Dans un second temps, la population pourra participer à une activité virtuelle de réflexion le 18 mai dès 19 h afin d’échanger sur les enjeux liés aux changements climatiques à Victoriaville et sur la démarche entamée par la Ville pour l’élaboration de son plan d’adaptation.

Protection de l’enfant

Dans la salle du conseil, le maire et le greffier seulement, les conseillers participant à la séance à distance. (Photo www.lanouvelle.net)

Les élus victoriavillois ont confirmé l’adhésion de Victoriaville à la Charte municipale pour la protection de l’enfant.

Un geste qui survient le jour même du dépôt du rapport Laurent (du nom de la présidente de la commission Régine Laurent) découlant de cette vaste enquête et consultation sur la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). «C’est aujourd’hui que ce rapport était déposé. Ce moment-là est assez fort, symbolique, pour la Ville de Victoriaville qui s’engage à poser des actions concrètes afin d’assurer la protection des enfants», a exprimé le maire André Bellavance, rappelant que Victoriaville avait été une des premières municipalités à adopter en 1996 une politique familiale.

«Par leur proximité avec les citoyens, les municipalités ont un rôle important à jouer dans l’établissement d’un climat de bienveillance à l’égard des enfants», a-t-il fait valoir.

Plusieurs événements récents et tragiques ont mené, a confié le maire, à la création de ce mouvement de mobilisation pour favoriser l’instauration d’un climat de bienveillance à travers le Québec. Et c’est à Fortierville, le 7 avril, qu’on a dévoilé la première Charte municipale pour la protection de l’enfant à l’occasion du 100e anniversaire de la mort de la petite Aurore Gagnon.

Victoriaville propose déjà de nombreuses initiatives pour les enfants. On peut en prendre connaissance à l’adresse vic.to/zonecitoyen.

Et les monarques

Victoriaville se joint au mouvement Ville amie des monarques de la Fondation David Suzuki, s’engageant par le fait même à mettre en place des mesures pour protéger ce papillon dont la survie est menacée.

«La protection de la biodiversité fait partie de notre engagement envers nos générations futures et plusieurs actions sont déjà posées en ce sens. On en ajoute une avec cette adhésion», a souligné le maire Bellavance.

La création de jardins de démonstration propices aux monarques et l’augmentation du pourcentage de plantes et d’arbres indigènes dans les aménagements paysagers de la ville constituent des actions possibles pour protéger le papillon, a suggéré le maire.

La Ville, a-t-il précisé aussi, profitera de l’aménagement  de la nouvelle piste multifonctionnelle sur le boulevard Jutras Est pour, non seulement effectuer une plantation d’arbres tous les 10 mètres, mais aussi pour remplacer le gazon par de l’asclépiade, la plante de prédilection du papillon monarque. Ce papillon menacé a vu sa population chuter de 90% au cours des 20 dernières années.

Suivant les conseils du Service de l’environnement, André Bellavance propose une action simple aux citoyens désireux de contribuer. «C’est de planter de l’asclépiade sur son terrain ou encore faire des jardins pour monarques avec des plantes à fleurs qui nourriront les papillons adultes», a-t-il signalé, non sans souligner au passage l’initiative d’une citoyenne Yolaine Rousseau qui a participé bénévolement à la mise en place de l’espace pour les papillons monarques au parc Ginette-Genois l’automne dernier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Fremich
Fremich
12 jours

De bien belles résolutions!